Partagez|

[7ème journée] La tête dans les nuages ! [Feat Aiguile & Soarta & Oiseau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
73/500  (73/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: [7ème journée] La tête dans les nuages ! [Feat Aiguile & Soarta & Oiseau] Lun 3 Aoû - 5:02

feat Aiguille & Soarta & Oiseau

Un voile rouge se fait un chemin à travers le ciel bleu !

Je me découvre dans ce miroir. C'est comme si je ne me reconnaissais pas. Qui suis-je ? Cette fille là, qui me regarde avec ses yeux étranges, est-ce réellement moi ? Elle me renvoie ce regard d'une teinte violine, elle est plutôt jolie cette couleur. Je me regarde sous toutes les coutures, je me découvre toutes sortes de signes, de ponctuations sur le corps. Des tatouages, des tâches de naissance ? Je ne me connais pas encore assez pour le savoir. Mais j'aime bien. Finalement, je l'aime bien. Je m'aime bien ! Et ces cheveux d'un bleu ciel, assez clair, j'aime bien aussi. Il y a quelques minutes, je me suis réveillée dans la peau de cette jeune fille qui m'est étrangère, mais que je vais apprendre à connaître. Je ne me souviens pas de qui je suis, ni de mon passé, et de ce monde encore moins. Je fait le tour de ma chambre. Elle est grande, très grande, immense. Je dois sans doute être riche, ça aussi c'est cool. Je vais m'apprécier de plus en plus. Je me jette sur ce lit qui est le mien, et dans lequel je me trouvais il y a encore quelques instants. Il est doux, ultra doux. Enfin quoi, c'est hyper confortable tellement il est moelleux, on pourrait se croire sur un gros nuage tout cotonneux. Ce lit aussi je l'aime et pourtant je le quitte. Pour continuer la visite de ma chambre. J'aime cette chambre. Elle semble pleine de surprise. Alors je continue de la découvrir. Des objets, tout plein d'objets sur des étagères. Il me semblent bizarrement familiers. Mais à quoi servent-ils ? Je n'ose encore les toucher, je ne veux rien casser. Alors je laisse tout en place, quand je me souviendrais, bien sur, je toucherais ! Je me dirige vers mon bureau. Depuis le début, il y a ce paquet qui m'appelle. Il attise ma curiosité. Mais avant, je remarque des papiers. Des noms. Ils ne me disent rien. Dommage, j'aurais put en découvrir plus sur moi. J'attrape le paquet, et je vais me jeter sur mon immense lit pour l'ouvrir.

Je délie le paquet avec envie, mais pour attiser ce plaisir, je prends mon temps. Doucement, je tire sur la corde qui retient son contenue. La ficelle tombe, le papier s'ouvre. Je l'ouvre sur une cape rouge et un masque à bec rouge aussi. Le rouge doit être de mode par ici. Sauf qu'avec mes cheveux bleus, je ne donne pas trop l'impression de vraiment suivre la mode ... J'attrape la cape, un petit mot tombe sur le sol et un second paquet. Chouette, une surprise dans un cadeau ! Je ramasse le mot. Je le lis.
"Ma très chère Astuce,
Je comptes sur toi, en ces temps difficile, pour faire porter ma voix. Revêt ces vêtements et rejoins Aiguille, elle t'accompagnera dans ta mission.
Vous aurez toutes les deux un rôle très important.
(la lettre continue, je le lis rapidement mais vous n'en saurez pas plus, tout cela restera secret … En mode mission ultra secrète quoi ! *musique du générique de mission impossible*)
Mon ami passera récupérer les informations.
Je compte sur toi, ne dévoile jamais ton visage,
Reine Rouge. "

Je suis donc Astuce. Astuce l'astucieuse. Oui, ça y est ça me revient ! Mais je ne suis pas quelqu'un de bien. Enfin si, je suis bien, bien pour moi ! Je ne suis pas le genre à venir en aide aux gens dans le besoin. Pour moi, il n'y a que moi qui compte ? Mais alors, pourquoi j'aiderais cette reine rouge dont je ne me souviens pas ? Justement pour me souvenir. Si elle me demande de l'aide, étant une reine, c'est qu'elle doit avoir de gros soucis. Et si c'est à moi qu'elle le demande, je devais être plutôt proche d'elle, non ? C'est plutôt cool de sentir que l'on compte ainsi sur moi. je me sens tellement importante. Mais surtout qui est cette Aiguille que je dois rejoindre ? Et que je dois ... aider ! Et son ami ? Comment savoir si c'est bien lui ? Pour l'instant, j'ai encore trop de questions. Mais je sais que je dois agir.

Alors comment m'y prendre ? Enfiler tout de suite cette riche cape cramoisie ? Ou bien agir en conséquence avant, pour me rendre plus facilement au lieu dit ? Je vais devoir, surveiller, espionner, traquer, manipuler, fouiller, trouver, user de mes talents pour embobiner ... Tout ce que je semble aimer. Mais plutôt que de se faire repérer tout de suite, je vais fouiller un peu dans mon placard et trouver un sac pour ranger tout ça. Me balader un peu. Explorer les lieux qui m'entoure afin de mettre en place un plan d'action qui sera efficace. Je suis Astuce ! Je suis l'astucieuse. Je sais que je vais me débrouiller pour avoir la bonne idée. je trouve mon sac, je range mes affaires de missions. Je vais travailler pour madame la reine. Mais je crois bien que je travaillais déjà pour elle avant. Pourquoi avant ? Ha oui, je crois me rappeler qu'il y a une révolution en cours. Suis-je bête ? C'était écrit dans le petit message que m'a laissé la souveraine. Mais je pense aussi ne pas dire de bêtise en pensant m'en être plutôt bien sortit malgré la situation. Normale après tout, car je suis fourbe, je suis astucieuse, je suis manipulatrice, je sais sortir mon épingle du jeu. Et bien il est grand temps de mettre tout cela à exécution. Et si je commençais par trouver comment je vais bien pouvoir me rendre aux îles volantes ?

Après m'être assurée que la cape et le masque sont bien caché dans mon sac, je quitte ma chambre. J'y retourne ! Avant de sortir, je ne devrais pas oublier de m'habiller, n'est-ce pas ? Avec tout cela, j'avais la tête ailleurs ... dans les nuages surement. Tient, heureusement que je reviens sur mes pas, j'avais oublié de prendre le second petit paquet caché dans le premier grand paquet. Je le glisse au fond du sac avec le reste. Cela me sera surement très utile en temps voulu, sinon, on ne me l'aurait pas donné. Cette fois je ressors prête, portant un pantalon taille haute, à bretelle, et une chemise blanche toute mignonne. Je suis parfaite pour partir à l'aventure, à la découverte des quartiers riches. je remarque bien vite qu'ici c'est la folie. Des gens habillés de bleus s'en donne à coeur joie. Les riches se font assaillir, par les gardes, par les pauvres. ils se font dépouiller de leurs biens, c'est la guerre civil. Je m'en moque, je souris aux gens. Je saurais m'en sortir, les embobiner si ils osaient venir m'embêter, moi l'amie de la reine, moi l'amie du nouveau gouvernement. Je traverse tranquillement les rues. Je côtoie le cahot comme si il était mon ami. C'est d'ailleurs probablement le cas. Je continue ma route sans m'arrêter pour personne, les gens demandent de l'aide, mais qu'est-ce que j'y gagnerais ? Je me débrouille seule, qu'ils en fassent autant, ils sont de grandes personnes, non ? Je me moque bien de leur sort, j'ai un tout autre objectif. Sortir de la ville, et trouver ce bateau volant, que je pourrais voler, emprunter disons. Je vois des voiles là bas, je vais trouver mon bonheur.

Après avoir marché plus ou moins longtemps, je me tiens sur ce bateau. Les voiles sont bleus, tout est bleus dessus. Le commandant, je crois, m'interpelle. Bien, au travail !
"Mon bon monsieur. J'ai là, un grand service à vous demander. Si vous le faite et que ma mission réussi, vous serez le nouveau héro de ces lieux. Vous voyez, je suis en mission très secrète, envoyée par des hauts placés du gouvernement, bien sur, je vais taire leurs noms, car nous savons aussi bien l'un que l'autre qu'il y a des oreilles rouges qui peuvent traîner dans le coin, mais voilà, je suis envoyée par le masque bleu lui même pour retrouver la reine. Et ce dernier pense qu'elle pourrait bien se cacher aux îles volantes. Vous voyez de quoi je veux parler, n'est-ce pas ? Vous êtes un homme intelligent ! Alors je vais prendre votre navire. ne vous faites aucun soucis, je ne sais pas le conduire, mais je vais savoir comment le faire naviguer."
Je lui fais ce grand sourire. Il n'aura de toute façon pas le choix. Mais il ne le sait pas encore. Je le vois d'abord septique, il ne me croit pas. Puis je le sens qui commence à s'embrouille dans ses idées, ce n'est plus très claire, puis je le perds. C'est gagné, il me cède le bateau. Enfin en partie, car il reste à son bord. Bon, c'est déjà ça, j'ai un moyen de me rendre sur place. Je dois trouver comment avertir ma camarade. Un voile rouge accroché sur la poupe du bateau. Il s'y tient un petit mat, où y est accroché un drapeau de couleur ... je vous laisse deviner. Et donc j'y noue mon ruban rouge. Il me regarde faire.
"C'est un signale, je me dis que peut être certains traîtres à la couleur bleue pourraient s'y méprendre et ainsi dévoiler qui ils sont. Si nous découvrons qui ils sont par ce simple, faux signal, nous serions également des héros, vous ne pensez pas ? "
Cet homme gobe tout ce que je lui dit. Idiot ! Maintenant, il ne me reste qu'à attendre que l'on décide de décoller pour visiter d'autres lieux. Et penser à la suite de mon plan. Je sais que je ne reconnaîtrais pas ma camarade tout de suite. Je ne me souviens pas de qui elle est. Mais il me suffira de me changer durant le voyage et je sais qu'elle fera de même. Nous pourrons alors agir comme bon nous semble. J'attends, je regarde des gens monter à bord. Je me pose à chaque cette question. Est-ce elle ?  


_________________

 
KARMA ♀ 25 ans
Jeune mère célibataire
Styliste lingerie, maillot de bain
Droguée des bonbons
Globe-trotteuse
Collectionne parfum et chaussures

   
 ASTUCE ♀ 19 ans
Astucieuse, s'adapte pour s'en sortir
Fourbe, mauvaise, moqueuse
Passait beaucoup de temps seule avec la Reine
Nombreux symboles ponctués sur sa peau
Joue avec les mots de façon subtile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Alluka Zoldyck (Hunter x Hunter) - Ringo Tsukimiya (Uta no Prince Sama)
Age : 18


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
19/500  (19/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: [7ème journée] La tête dans les nuages ! [Feat Aiguile & Soarta & Oiseau] Lun 3 Aoû - 21:55
Aiguille fixa longuement le paquet rouge, bien installée sur son lit entre ses pelotes de laine. Elle hésitait un peu à ouvrir, elle ne savait pas si c'était un piège ou non. Cela pouvait aussi être un souvenir... Cette longue semaine l'avait fatiguée, et ce paquet rouge pourrait bien l'emmener dans encore plus de problèmes. Mais qu'avait-elle à perdre, quand sa mémoire lui manquait ? Pas grand-chose, à part sa vie, bien sûr. Et elle avait un peu peur pour celle-ci d'ailleurs, avec toute la révolte bleue qui s'était passée, elle craignait d'être à tout instant prise par ces gardes bleus. Heureusement qu'ils semblaient assez désorganisés, ces gens.

La dame aux cheveux rose décida d'arrêter de se faire autant de soucis, et d'ouvrir ce paquet. Parce qu'au final, Aiguille était curieuse, elle ne pouvait pas empêcher ses mains de défaire le papier rouge. À l'intérieur, une cape rouge, un masque, et une lettre. Les doigts tremblants d'excitation, elle lu la missive envoyée par la Reine. Cette dernière lui confiait apparemment une mission importante, qu'elle devrait accomplir à l'aide d'une certaine Astuce, un nom inconnu, et une tierce personne qui devra prendre les informations recueillies. La trentenaire toucha ensuite le tissu rouge de la cape qui lui avait été donnée, son déguisement. Elle était encore plus curieuse maintenant. Était-ce une bonne chose que d'accepter la requête de la Reine ? Et d'ailleurs, pourquoi avait-elle été choisie ? Aiguille n'était pas sûre si c'était un grand honneur ou non. En tout cas, elle n'avait pas trente-six choses à faire pour la journée, et si le seul moyen de retrouver sa mémoire était de mener à bien une mission de sa souveraine, alors soit.

Elle s'empara d'un sac, assez grand pour cacher l'intégralité de son déguisement, qu'elle recouvrit de vêtements tricotés. Si une cape rouge sortait de chez elle, cela attiserait les regards, elle ne pouvait pas se permettre de se faire trop remarquer en rouge sous ce régime bleu. Puis elle revêtit son pull jaune et son serre-tête préférés, prête à partir. Mais avant de quitter sa chambre, elle attrapa ses aiguilles spéciales, qu'elle posa avec un flacon de poison soporifique dans un petit coin de son sac, bien calés pour ne pas trop bouger. Aiguille pensa rapidement à ce qu'elle allait faire ensuite ; elle devait se rendre aux îles volantes, plus particulièrement la ville bleue. Elle savait que des bateaux pouvait la conduire là-bas. Après, le problème était de savoir comment convaincre de rentrer dans le bateau, encore que ceci était plutôt simple, Aiguille savait qu'on l'appréciait plutôt facilement, avec son sourire et ses manières joyeuses. Le plus difficile, ce serait de retrouver Astuce. Aiguille ne connaissait guère que son nom et son sexe. Et franchement, demander à tous les passants "Appelez-vous Astuce ?" était très fatiguant, inutile et louche. Il fallait qu'elles se retrouvent dans les îles, elle avait plus de chance de trouver sa partenaire dans leur lieu de rendez-vous.

Aiguille poussa la porte de sa chambre pour se retrouver dans ses chers quartiers moyens. Ici, c'était encore relativement calme, mais les quartiers pauvres semblaient être déchaînés, d'après ce qu'elle entendait. C'était la folie en ville, des types bleus de partout, des gens qui étaient révoltés, d'autres qui avaient peur... La jeune femme préféra se dépêcher vers le port. Là-bas, il y avait quelques bateaux volants, prêts à partir. Mais un de ces bateaux attira l'attention d'Aiguille ; il avait un voile, ou plutôt ruban, rouge. Était-ce un piège ? Voulait-on attirer les alliés de la Reine ? Bah, si jamais on la suspectait, elle montrerait ses vêtements, et prétexterait qu'elle voulait juste donner à des amis son tricot.

Aiguille se hâta, et monta sur le navire, qui était prêt à décoller. Elle aperçut brièvement une jeune fille qui semblait regarder toutes les personnes montant à bord. Mais Aiguille ne s'attarda pas plus sur elle, et décida de trouver un endroit à l'abri des regards. Si elle se changeait maintenant, elle prenait le risque de se faire prendre par une personne du bateau, mais comme ils étaient en l'air, les gardes seront plus long à arriver. De toute façon, avec leur organisation à désirer, il ne pourront rien faire contre elle, désormais, elle savait fuir, et se défendre aussi. Et puis, elle était sûre d'avoir vu des capes rouges sur le chemin, les bleus ne savaient clairement pas comment gérer cette menace. Le seul risque qu'elle ne devait pas prendre, c'était qu'on la reconnaisse sous sa cape. Aiguille re-vérifia bien qu'il n'y avait personne, et entreprit d'enfiler sa cape et son masque. C'était bon, en quelques minutes, elle s'était transformée.

Dorénavant, l'objectif principal était de retrouver sa coéquipière. Aiguille avait l'intuition que cette Astuce se trouvait dans le même bateau qu'elle, et se mit à sa recherche. Bien sûr, il fallait rester prudent, pour ne pas créer la panique à bord si les gens découvraient que des capes rouges s'étaient infiltrées. Heureusement, elle ne croisa personne dans ces endroits moins fréquentés d'un navire. Mais une silhouette, vêtue du même déguisement que cette chère Aiguille, pouvait être aperçue dans les ténèbres. La jeune femme sut immédiatement que c'était Astuce. Ce petit coin discret était en plus parfait pour discuter. Aiguille se dirigea vers l'autre fille masquée, et attrapa doucement son bras, pour ne pas trop la faire sursauter. Bien qu'il fût probable que sa camarade l'ait déjà remarquée. Aiguille décida de prendre les devants et de se présenter.

« Je suis ta camarade de mission. Il faut qu'on discute de notre prochaine destination et de nos plans, non ? »

C'était court, mais elle ne pouvait pas prendre le risque de donner son nom, ni le détail de la mission pour confirmer, bien sûr. Astuce devait déjà l'avoir deviné, et on ne sait jamais, si des oreilles curieuses venaient à écouter leur conversation... Mieux valait être prudent et rester vague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
MessageSujet: Re: [7ème journée] La tête dans les nuages ! [Feat Aiguile & Soarta & Oiseau] Jeu 6 Aoû - 5:28
Oiseau se réveillait avec les premières lueurs du matin. Toi aussi tu étais là, en lui, mais cela ne te fit pas peur, comme si cette situation s’était déjà produite autrefois, mais tu n’arrivais pas à le situer dans le temps. Pour lui, cela semblait plus simple. Alors qu’il déployait ses ailes (enfin ses bras), il tenta de se remémorer quelques souvenirs, quelques paroles qui venaient d’avant, mais rien de très perceptible ne semblait en sortir. Il avait une vague impression d’une explosion, d’une cour de château, mais sinon, il semblait avoir perdu tout ce qu’il avait été. Cette pensée le faisait sourire alors qu’il se dirigeait vers sa salle de bain. Il était un peu comme un scarabée, sortant d’un œuf déjà complet et formé. Peut-être que jusqu’à hier, il n’existait pas. A vrai dire, toi cela te semblait assez dur comme hypothèse, mais étrangement il avait l’air de le prendre bien. Il souriait même en déposant un parfum de lilas sur ses vêtements. Vêtements que tu ne porterais sous aucun prétexte, trop de dentelles et cette teinte azurée était bien trop voyante pour que tu puisses t’y sentir à l’aise, mais lui il semblait comme un poisson dans l’eau.

Quel masque allait-il mettre aujourd’hui. Il se pencha à la fenêtre et soudain il se décida. Aujourd’hui, il allait se faire une folie. Un masque rouge sanglant.

On ne le pria pas davantage pour sortir. Même s’il ne se souvenait de rien, il voulait voir ce monde qui était le sien et pourtant encore étranger à sa personne. Il prit le strict nécessaire (donc beaucoup de mouchoirs de velours, un peu d’économie et de quoi rester propre en toute circonstance) et il s’en alla, l’air ravi. Toutefois, en évoluant dans les rues, il nota qu’il n’était pas le seul à oser le rouge aujourd’hui, ou même les masques. Bon les leurs n’étaient pas aussi beaux et recherchés que le sien, mais on ne pouvait pas être parfait. Et un peu plus loin, des soldats azurs se postaient de temps à autres, là où les masques rouges étaient absents  A vrai dire, il saisissait mal ce qu’il se passait, alors il se sentit une soudaine envie de monter au ciel. Ou plutôt sur les îles volantes. Il pourrait imaginer ce cortège rouge d’en bas, et puis les transports en commun était le meilleur endroit pour se mettre au courant. Les rumeurs grandissaient grandement dans les espaces clos.

Il arriva au port, là où ses pieds l’ont mené instinctivement. Tu étais émerveillé par ce monde Eric, mais lui, même s’il ne se souvenait de rien, il ne semblait pas troublé, même si ses yeux brillaient. Mais maintenant, il devait choisir un bateau, mais lequel ? Il jeta son dévolu sur le navire  aux couleurs sanglante, parce qu’il avait décidé que le rouge serait sa couleur fétiche en ce jour. Tu ne comprenais pas vraiment pourquoi cela lui tenait à cœur, mais il semblait s’attacher à ce détail. Peut-être parce qu’aujourd’hui il voulait que le Destin suive son cours.

Ou de le briser, tout était possible.

En montant sur l’embarcation, il semblait qu’on le dévisageait, mais il n’était pas surpris. Il savait qu’il était un bel homme avec ses traits fins et ce sourire léger qui se peignait sur ses lèvres. D’ailleurs, il te semblait que cela devait l’aider dans sa profession. Et tu réalisas qu’il offrait son corps. Pourquoi cela t’était venu d’un coup ? Tout était encore flou pour toi, mais lui le savait depuis le début. C’était l’une des rares choses qu’il se souvenait, certainement parce que c’était son rôle dans cette histoire. C’était peut-être cela qu’il l’obligea à s’aventurer dans les zones inoccupées.
Il se trouva durant son expédition face à deux charmantes demoiselles. Du moins c’était comme cela qu’il les décrivait. Elles étaient élégantes et leurs chevelures atypiques attisaient ta curiosité. Le bleu ciel et le rose ça ne courait pas les rues. Mais cela ne semblait pas l’affecter. Il s’approcha d’elles avec un sourire charmeur et demanda avec son élégance habituelle :

« Mes demoiselles puis-je me joindre à votre discussion ? Vous semblez savoir mieux que moi ce qui se passe aujourd’hui, je serais bien curieux de savoir ce qui a fait rentré notre pays dans la guerre du rouge et bleu. Même si en réalité, ces couleurs se marient bien entre elles, vous ne trouvez pas ? »

Il ne savait rien et toi non plus. Il n’avait pas entendu leurs messes basses et il ne s’en intéressait guère. Les femmes avaient leurs secrets et leur voler briserait cette étincelle qui régnait dans leurs regards. C’est ce qu’il dirait probablement. Mais toi, tu avais un mauvais pressentiment, bien que tu ne sois pas au courant de la Révolution, de la Reine et de toutes ces histoires. Mais tu n’avais pas vraiment ton mot à dire, on était dans sa vie, pas la sienne.

Il n’aurait pas dû leur parler, c’est ce que tu tentais de lui transmettre, mais il était trop tard.


[HRP: S'il y a un soucis, faites-le moi savoir o/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Hazama - Blazblue & Izayoi Sakuya - Touhou
Age : 22


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
30/500  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: [7ème journée] La tête dans les nuages ! [Feat Aiguile & Soarta & Oiseau] Mar 1 Sep - 5:22
Un autre jour, un autre acte qui se révèle. La pièce continue de se dérouler sous les yeux des spectateurs plus ou moins attentifs à ce qui les entoure au quotidien. Qu'importe, elle allait jouer son rôle. Et comme chaque matin, elle se leva, se prépara. Néanmoins, quelque chose avait changé. Elle était toujours amnésique, mise à part les bribes de souvenirs qu'elle avait récupérées, néanmoins il y avait autre chose. Elle avait une désagréable impression d'avoir sauté plusieurs jours... Et en effet, en y réfléchissant c'était bel et bien le cas. Maintenant qu'elle mettait le doigt dessus, elle savait que la Reine Rouge n'était plus au pouvoir, mais que c'était désormais le Masque Bleu, et elle-même y était pour quelque chose. Elle ne savait pas en quoi, mais une chose était certaine, elle était une révolutionnaire. Mais pourquoi ? Comment ? Aucune idée.

Soarta décida donc de la meilleure chose à faire, à savoir lancer les dés. Ceux-ci roulèrent jusqu'à indiquer une valeur totalement au hasard. Et au vu de ce résultat, elle sut quoi faire. Elle allait rechercher la Reine Rouge, afin d'avoir des informations. Et pourquoi pas ? Etant aux yeux des Bleus l'une des leurs, ça pouvait sembler logique. La jeune fille aux cheveux blancs s'habilla donc, optant encore une fois pour sa tenue de gouvernante. Au milieu de la masse, elle allait rester discrète. Bien entendu, elle boucla aussi deux dagues dans son dos, cachées sous ses vêtements, dont le fil avait été trempé dans un poison paralysant. Autant bien faire les choses. Du coin de l'oeil, elle vit aussi le bonnet bleue de son amie Aiguille. Finalement, elle avait un instinct incroyable, et elle allait s'en servir. Soarta plaça donc le bonnet sur sa tête, affichant ainsi une couleur aux yeux de tous. Elle allait les laisser imaginer ce qu'ils voulaient. Les révolutionnaires la laisseraient tranquilles, mais ceux fidèles à la Reine pourraient vouloir la prendre à parti. Elle les attendrait, ils seraient certainement sources d'informations.

Fin prête, Soarta sortit donc de sa chambre, respirant à pleins poumons l'air du dehors. Elle sentait très clairement la tension environnante, les ferveurs du quartier moyen. La tornade de la révolte était passée, mais ses vents continuaient de tournoyer. Bonne chose ? Elle s'en moquait. La pièce suivait son cours, et elle devait jouer son rôle. Elle allait jouer son rôle. Alors, afin d'être cette petite gouvernante frêle et sans défenses, elle se fit petite, et se glissa à travers les foules. Que recherchait-elle ? Elle ne savait pas, elle suivait une direction qui lui semblait bien, et arriva bientôt vers les quais. Des navires volants s'étalaient devant ses yeux, et un détail la frappa. Un ruban rouge, éclatant parmi le bleu des alentours, attaché à la poupe d'un des bateaux. Ainsi donc, un signal aussi voyant avait été utilisé. Habile ruse, ou plan foireux ? A l'abri des regards, Soarta lança ses dés, ceux-ci décidèrent de l'y envoyer. Ainsi soit-il.

Légèrement, elle se dirigea donc vers la passerelle permettant de grimper à bord. Un homme y monte la garde, surveillant les personnes grimpant à bord. Et alors qu'elle allait embarquer, il l'interpella, lui bloquant le passage de son arme. Il était temps de jouer son rôle. Mettant ses mains derrière son dos, faisant une moue gênée, Soarta le regarda rapidement, prenant la parole puis baissant aussitôt le regard après avoir terminé.


"Y a-t'il un problème, monsieur ?"

"Le navire est complet, allez en chercher un autre."

Il avait répliqué sèchement. Un garde jouant bien son rôle à ce qu'il semblait. Mais elle n'allait pas avoir de mal à passer, elle devait aller sur ce navire et ça n'était pas un type comme lui qui allait l'en empêcher. Mais elle ne voulait pas se faire remarquer plus que nécessaire, les effusions de sang n'étaient donc pas le meilleur moyen, même si c'était certainement la chose la plus rapide à faire que de trancher la carotide de ce gentil monsieur pour ensuite fouiller les coins et recoins de ce bâtiment volant. Alors elle le regarda timidement, relevant discrètement le bonnet pour porter l'attention dessus.

"Veuillez m'excuser, je suis terriblement en retard. Je suis censée servir le capitaine, il doit m'attendre en ce moment même. Puis-je passer, je vous en prie ?"

Il ne devait pas être malin, car au moment où le capitaine fut mentionné, il déglutit péniblement. Il ne voulait très certainement pas le mettre en colère. Et le bonnet bleu le fit douter encore plus. Mieux valait ne rien risquer, il fit donc un pas de côté pour laisser passer Soarta. Celle-ci le remercia d'un sourire angélique et s'inclina devant lui, avant de s'avancer sur le ponton. Bien, reprenons les choses sérieux. Tout d'abord, il lui fallait trouver la personne ayant posé ce ruban. En regardant les alentours, elle n'eut aucun indice, autre qu'un homme aux accoutrements plus qu'atypiques qui se dirigeait vers un coin à l'abri de tout regard. Discrètement, Soarta s'en approcha, mais depuis l'autre côté. De là où elle se trouvait, elle vit deux autres personnes, dotées de capes rouges et de masques recouvrant toute la tête, les faisant ressembler à des mouches. Une petite voix dans sa tête lui dit que c'était la tenue des médecins de la Renaissance, mais elle ça n'avait strictement rien à voir avec cette histoire. Des partisans de la Reine, à l'insu de tous sur ce bateau... Quelle idée de mettre cette tenue au milieu des soldats, quand bien même elles n'avaient pas été repérées. Un simple cri, et c'en était fini de ces personnes. Que faire ? Les dés lui avaient dit de retrouver la Reine et d'obtenir des réponses. Elle savait qu'elle était son espionne, son assassin, et la voilà retrouvée mêlée à une révolution. C'était intrigant. Bien, au vu de son objectif, elle allait jouer la gentille de cet acte.

Soarta s'approcha donc derrière l'homme et se plaça à ses côtés, tranquillement, sans déranger personne ni gêner leur conversation avant son arrivée. Elle s'inclina devant ces capes rouges, puis, souriante, l'air angélique, leur parla d'une petite voix à laquelle on ne peut que faire confiance.


"Le dernier endroit où l'on pourrait chercher des partisans de la Reine est bien un navire infesté de soldats bleus, je suis bien d'accord. Néanmoins, plutôt que de revêtir la couleur de votre favorite, se déguiser sous les parures de votre ennemi parait plus sensé. N'est-ce pas, chers amis ?"

Soarta la gentille petite gouvernante n'avait plus qu'à attendre les réactions des autres acteurs de cette pièce. L'exposition prenait forme, les personnages devaient maintenant se présenter, enfin si ils le désiraient. Chacun avait aussi son objectif, qu'ils allaient certainement tous garder secret. Néanmoins, il ne tenait qu'à elle de les découvrir. Mais pour l'instant, elle allait surtout devoir gagner leur confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [7ème journée] La tête dans les nuages ! [Feat Aiguile & Soarta & Oiseau]
Revenir en haut Aller en bas

[7ème journée] La tête dans les nuages ! [Feat Aiguile & Soarta & Oiseau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}
» J'ai le droit de tout raconter? Non? J'm'en fiche, c'est pas toi qui décide.
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Petite soirée dans la clairière.. [Feat Nuage d'Ortie]
» L'oiseau messager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Le Monde Irréel :: Les Îles volantes :: La Ville Bleue-