Partagez

☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gabriel D. | Lumière
Avatar : Tatsuya Himuro ll Kuriyama Mirai
Age : 22


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Left_bar_bleue30/500☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Empty_bar_bleue  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:
Gabriel D. | Lumière
Membre





MessageSujet: ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Icon_minitimeMer 3 Sep - 2:51

→ Devlin Gabriel ←



feat. Himuro Tatsuya | Kuroko no Basket
CARTE I.D
age: 19 ans
sexe: Homme -sisi, je vous jure-

date de naissance: 25 mars 1994
lieu de naissance: Berne, Suisse

statut: Célibataire ~
orientation sexuelle: Bisexuel

métier: Etudiant en arts plastiques • Travailleur à temps partiel dans un café (pas la tasse, hein)
situation financière: Il aurait pu avoir beaucoup d'argent pour vivre aisément... mais non. Il est bosse donc comme beaucoup d'étudiants pour avoir de quoi vivre.

signe particulier: Un grain de beauté sous un oeil. Sinon, il porte toujours autour du cou une chaîne avec un petit anneau.

autre: Gabriel aime l'automne. Sa couleur préférée est le violet. Il a emmené sa peluche Simba avec lui le jour où il est parti à Paris. C’est un grand gourmand qui raffole des pâtisseries françaises (Non, il n'est pas venu à Paris juste pour ça 8D)

→ One face, one soul

"Je ne l'ai vu qu'une seule et unique fois et pourtant, Gabriel a envahi mon esprit. Même absent, son image hante encore le moindre de mes songes. Laissez moi vous-en parler. Mon amour. Mon ange."

« Une silhouette élancée se dessine lentement devant vos yeux. Puis, doucement, un jeune homme d'environ 1m70 s'approche tranquillement de vous. Droit. Les mains dans les poches. Une allure décontractée qui peut vous mettre en confiance. Vous laissez alors votre regard glisser sur lui, vous attardant en premier lieu sur son style. Pas particulièrement original, il ne porte qu'un simple pantalon noir ainsi qu'une paire de converses bleus nuit. Son pull en cachemire blanc cassé vient apporter une petite touche de couleur alors que pend à son cou un petit anneau d'argent, soutenu par une chaîne du même métal. Vous pensez alors qu'il doit lui arriver d'ajouter quelques accessoires selon ses envies. En poursuivant votre observation, vous n'oubliez pas de vous arrêter rapidement sur ses oreilles. Sur chacune d'elles se trouve deux petites boucles d'oreilles en diamant violettes. Discrètes, leur présence est à peine remarquable alors que l'épais anneau noir trônant sur le cartilage de l'oreille gauche vous intrigue. Vous dérivez alors vers son visage et passez rapidement les courts cheveux ébènes sans manquer de remarquer la mèche noir qui mange une partie du visage de l'inconnu.

Le jeune homme s'approche alors de vous sans se départir de sa démarche légère. Vous notez un grain de beauté sous l'oeil droit avant d'apercevoir les fines lèvres se recourber en un doux sourire. Il a l'air si jeune, si délicat avec son visage aux traits fins. Féminins, même. Son teint de pêche vous attire et n'en finit pas de vous faire penser à une jeune fille. Pourtant, c'est bel et bien un homme que vous avez face à vous. A le voir de plus près, vous discernez mieux ses épaules carrés,sa pomme d'Adam et remarquez même quelques traits de son visage plus prononcés, plus masculins. Un homme, à n'en pas douter.

Alors qu'il se penche légèrement vers vous, vous ne pouvez que relever la tête et tombez directement sur ses yeux. Vous entrapercevez le second à travers les fins cheveux noirs et leur couleur vous frappe. Ils ne sont ni marrons, ni verts, mais bel et bien bleu-gris. Vous n'y auriez jamais pensé étant donné que, de loin, vous auriez parié qu'ils étaient bien plus foncés. Dommage. Pourtant, leur couleur n'est pas la seule chose qui vous intrigue. Son regard, aussi. Il est à la fois bienveillant et dévorant. Un paradoxe qui se retrouve en la personne même de cet homme : Il vous inspire à la fois force et fragilité.

Il passe à côté de vous en vous saluant et ce, sans se départir de son charmant sourire. Puis il poursuit sa route sans jamais se retourner.

Vous le regardez donc partir. Cet homme, c'est Gabriel. Un mystère que vous ne rencontrerez peut-être plus jamais. Cependant, il est déjà trop tard si vous espérez l'oublier. Vous êtes déjà envoûté. Impossible de reculer.»
Rencontre angélique, lettre anonyme


Beyond the mirror ←

Tu caches tes émotions les plus profondes au fond de toi-même. Bien peu peuvent se réjouir de te connaître entièrement et ce, jusque dans les moindres détails. Tu as appris à garder pour toi tes sentiments, à ne pas faire aveuglément confiance à ceux qui disent t'aimer. Tu te méfies et préfère garder tes distances. La solitude ne te pèse plus tant que ça, tu t'y est fait depuis longtemps déjà... Souvent, pendant ton temps libre, tu t'assois sur un banc et tu observes les passants. C'est alors un défilé de couleurs et de styles qui parade devant tes yeux. Tu aimes prendre le temps d'examiner une personne, un objet... Et alors tu prêtes attention aux apparences. Aux attitudes. Aux mimiques. Aux tics. Toutes ces petites choses, parfois anodines, te permettent pourtant d'en apprendre un peu plus sur ceux que tu rencontres.

Tu est comme tout le monde, toi aussi tu renvoies une image extérieure. Ton masque est en grande partie composé d'agréables sourires. Pourtant, ce ne sont pas que des mensonges. Tu laisses juste une partie de toi-même remonter à la surface et s'emparer de ton visage. Être respectueux est dans ta nature, sourire est dans tes gênes. Peu importe qui se trouve en face, tu fais toujours preuve de politesse et de gentillesse à l'égard de ceux que tu rencontres. Et tes amis ? Oh, ça... C'est autre chose. Tu n'en as jamais vraiment eu, à vrai dire. Mais il est certain que ces personnes compteraient beaucoup à tes yeux et que tu prendrais soin d'eux autant que possible.

Cependant, tu ne caches pas que des bonnes choses au fond de toi. Tes mauvais côtés, par exemple. On te trouve adorable ? Certes. Mais mieux vaut éviter de te pousser à bout. Toi aussi tu possèdes tes limites et est capable d'entrer dans une colère noire. De plus, tu peux te révéler être vraiment possessif vis-à-vis de certaines personnes. Et jaloux, donc. Vous savez, ces sentiments violents qui s'emparent subitement de vous et vous font faire des trucs idiots... Trucs idiots qui ont la fâcheuse habitude d'agacer fortement la personne visée. Et bien voilà. Ça t'arrives aussi. Tu n'aimes pas particulièrement ça, être trop attaché à quelqu'un. Ça te fait peur... Parce que ça fait d'autant plus mal lorsque cette personne t'abandonnes... Alors, des fois, tu préfères attaquer avant de prendre les coups. Tu restes souriant, dis ce qu'ils veulent entendre, est comme ils veulent que tu sois... Et alors, il t'arrive de te servir de certaines personnes pour obtenir ce dont tu as besoin. Dans la grande majorité des cas, ils se font avoir par ton côté charmeur et confiant. La vie est ainsi faite. Cependant, tu ne fais rien de bien grave. Jamais de choses illégales ou trop douloureuses. Tu ne dois pas franchir les limites, et tu le sais. Ce n'est encore jamais arrivé, alors tu restes confiant. A tort ou à raison.

Ce qui te caractérise en dehors de ton sourire est sans aucun doute ta grande imagination et ton côté créatif. C’est une grande partie de toi qui ne changera certainement jamais. Tu aimes créer, dessiner, rêver. C’est ce qui te permet de te détacher momentanément de tes pensées les plus sombres, de tes émotions les plus noires et violentes. Te perdre dans ton esprit est ce qui te permets parfois de garder ton calme face à certaines situations. Parce que tu n’est pas un robot, il t'arrive d'être en proie à des accès de colère et de violence. Et pour oublier, rien de mieux que tes rêveries. C’est là que tu te sens le mieux. En tête-à-tête avec toi-même. Alors, l'espace de quelques heures, tu te sens enfin libéré de tout ce qui peut t'accabler.
« Et oui, le passé c’est douloureux. Mais à mon sens, on peut soit le fuir soit tout en apprendre »
– Rafiki (Le Roi Lion)



→ ONCE UPON A TIME ←
"L'horloge tourne, le temps passe, et le petit oisillon s'éveille dans sa prison dorée. Il cherche un chemin, du soutien, mais rien ne vient. Il ne peut s'en remettre qu'à lui même. Triste destin pour l'oisillon qui ne rêve que de fuir cette condamnation."


Il était une fois, un jeune homme venu d'ailleurs. Né d'un amour sincère, ses parents étaient bienveillants et aimants, en plus d'avoir une bonne situation financière. Il n'aurait dû manquer de rien. Normalement. Tout ne se passa pas pourtant pas comme il l'aurait voulu, et son histoire changea de direction avant même d'arriver à la fin.

Gabriel, parce que c'était son nom, se trouvait être un adorable bambin. Souriant, il faisait le bonheur de ses géniteurs qui, en retour, le couvrait d'amour. Enfin, autant que possible. Il est un peu compliqué de faire complètement le bonheur de son enfant lorsqu'on ne le voit que quelques fois dans la semaine. Cette situation, connue et vécue par bien d'autres enfants, était l'un des problèmes de la famille Devlin. Certes, ils étaient riches et avaient de bon gênes pour le physique. Mais le Temps restait leur plus grand ennemi. Le petit dû en partie s'élever seul, ce qui expliqua sa maturité précoce.

Il n'y avait pourtant pas que cela qui avait fait tâche dans la vie de Gabriel. L'école lui posa aussi quelques problèmes. Non pas au niveau du travail en classe, mais bel et bien au niveau des relations extérieures. Petit garçon intelligent, son attitude en classe était irréprochable, ses notes plus que satisfaisantes et son sourire permanent mettait du baume au coeur des professeurs qui devaient souvent faire face à des cas bien plus compliqués. L'élève modèle. Mais là se pose le problème. La jalousie, l'envie, la haine sont des traits de caractères ancrés dans chaque humain. Si certains parviennent à les retenir au fond d'eux même, d'autres les laissent volontairement sortir. L'enfant qu'était Gabriel en fit les frais.

Cela commença avec quelques brimades telles que des moqueries ouvertes, dégradations et vol de certaines de ses affaires, l'isolation... Pour le petit brun, cela restait encore à peu près supportable. Il dût juste apprendre à contrôler ses émotions afin de cacher sa douleur et, surtout, à ne pas réagir à tout cela. Son manque de réaction, pourtant, ne fit qu'envenimer les choses. Les petites racailles aussi appelés "Les Grands" se mirent aux coups. Ça ne durait jamais bien longtemps, mais ça faisait mal... Alors le petit Gabriel dût aussi dissimuler ses bleus. Et il apprit à mentir de mieux en mieux.

La glace se brisa le jour où sa mère découvrit l'état de son corps. Les événements s'enchaînèrent alors très vite : Disputes. Changement d'école. Et re-disputes. Les quelques fois où le couple était présent à la maison familiale, les tons s'échauffaient et les mots devenaient tranchants comme des couteaux. Heureusement que le petit savait plus ou moins bien dissimuler ses sentiments. Déjà qu'il était l'un des grands sujets de leur discorde, ç'aurait été dommage que les deux adultes remarquent son malaise.

Finalement, une solution fut trouvée : le divorce. La mère obtint la garde de l'enfant, le père partit. Toutefois, ce n'était pas encore finit. La génitrice de Gabriel avait tendance à être... surprotectrice, voir carrément étouffante. Elle ne supportait de savoir que son enfant avait pu souffrir à cause de ces horribles gamins. Alors elle trouva une solution toute simple : Désormais, elle serait bien plus présente et son fils chéri ne sortirait plus. Il n'avait déjà pas d'amis, donc pas de problèmes de ce côté là. Pour elle, tout était parfait.

Pour lui, tout allait de travers. Sa solitude ne fit que grandir et il se mit à rêver de liberté. Pour limiter les dégâts, il choisit de se réfugier dans son imaginaire. Alors il se mit à rêver d'ailleurs grâce à ses nombreux livres, et surtout à dessiner. Il débordait de créativité et le dessin lui permettait de fuir la dure réalité. Bien des fois, Gabriel parvint à convaincre sa mère de lui laisser suivre des cours de dessin. C'en était devenu son dernier plaisir.

Les années suivantes furent longues et s'écoulèrent trop lentement à son goût. Le dessin lui permit de ne pas craquer pendant un long moment mais son envie de liberté finit par prendre le pas sur tout le reste. Il obtint son certificat d'études sans aucun problème et choisit de travailler malgré les violentes protestations de sa mère. A 18 ans, il passa son permis. Et finalement, il choisit de briser ses chaînes.

"Maman, je vais m'en aller. J'ai décidé d'aller poursuivre mes études en France, à Paris. Je veux étudier le dessin. Merci pour tout."

Boum. La bombe était lâchée. Il eut beaucoup de mal à calmer sa mère et à lui faire accepter sa décision. En fait, aujourd'hui encore, cette dernière ne l'acceptait pas. Son fils ne pouvait PAS l'abandonner. Pas lui. C'était hors-de-question. S'il s'en allait, elle perdait tout. Elle avait déjà tout perdu à cause de lui. C'était de sa faute, à cet ingrat. Elle lui avait tout donné. Il avait tout pris. Et maintenant, il l'abandonnait. Ingrat. Ingrat. INGRAT.
La tristesse laissa place à la colère et elle ne fut jamais aussi cruelle avec lui qu'en ce jour-là. Gabriel partit sans un regard en arrière. Il n'y avait plus rien pour lui ici. Heureusement que ses affaires avaient déjà été préparées, hein ?

Le voyage jusqu'à Paris se passa bien. Il s'installa dans un petit studio pas trop cher. Après tout, il ne possédait pas la richesse de ses parents et il allait lui falloir trouver du boulot. Déjà, il n'avait pas de problème d'inscription avec l'université, cela étant déjà réglé depuis un moment. Alors, à peine arrivé, il se mit en quête d'un travail. Sa gourmandise le conduisit à tenter sa chance dans un petit café parisien. Son CV, et aussi certainement son physique, lui permirent de se faire embaucher. Bien. Au moins, les choses ne commençaient pas trop mal. Il n'avait plus qu'à espérer que sa petite vie continuerait ainsi.


"L'horloge tourne, le temps passe, et l'oiseau enfin s'évade de sa prison dorée. Il a cherché, n'a rien trouvé, mais n'a jamais abandonné. Il ne s'est fié qu'à ses rêves et sa volonté. Son avenir reste encore à bâtir."


I.R.L
pseudo: Invité 8D Yuko  o/
age: 17 ans ~
sexe: Fille 8D
découverte du forum: Merci les Top-sites owo -me demandez pas lequel, je m'en souviens plus-
autre: Umi (a) Ce mouton pue la classe owo
ALTER EGO
sexe
indifférent
tranche d'âge
16/19 - 20/30
nature du changement de caractère
indifférent
Acceptes-tu une histoire "trash" ?
Oui .w.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Gabriel D. | Lumière
Avatar : Tatsuya Himuro ll Kuriyama Mirai
Age : 22


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Left_bar_bleue30/500☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Empty_bar_bleue  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:
Gabriel D. | Lumière
Membre





MessageSujet: Re: ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Icon_minitimeJeu 11 Sep - 5:20
Plop

Juste un pitit double-post pour prévenir que j'ai fini ma fiche ~
(Qui a crié "enfin" ? D8)

*envoie des cœurs et de l'amour sur la prochaine personne à poster*
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Fantôme
Avatar : Are (OC) - Littleulvar
Age : 32


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Left_bar_bleue30/500☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Empty_bar_bleue  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:
Fantôme
Ajay





MessageSujet: Re: ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Icon_minitimeJeu 25 Sep - 2:40
BIENVENUE PARMI NOUS PETITE RÊVEUSELe physique de Gaby m'aurait presque donné des frissons partout. Je veux me nommer Ajay dévoreur de Gaby officiel v.v Son caractère est tout choupi, et l'ensemble de la fiche très bien écrite ! (même si je dois avouer avoir du mal avec les violences par des gosses sur des gosses, que je trouves trop répandues sur forum alors que peu présentes dans la réalité). Enfin, une fiche niquel chrome comme on les aime !
Désolé pour le retaaaard !

Lumière ▬

age: vingt-trois ans
sexe: Femme
orientation sexuelle: Sapiosexuelle, elle n'est non pas attiré par un sexe particulier, par une beauté extérieure ou un âge précis mais par l'intelligence d'une personne. Plus quelqu'un est intelligent, sage, réfléchi plus il aura de chance de plaire à Lumière
situation financière: Riche, très riche après tout, c'est une Heart !

signe particulier: Des lunettes très spéciales, fabriquées dans le centre d'invention tout particulier de la Reine, qu'elle ne quitte JAMAIS.

Traits de caractère: Intelligente - Douce - Généreuse - Bornée - Déteste ne pas comprendre quelque chose - Adore les animaux - Peur du noir

autres informations: Lumière est une fille de la Reine Heart, et comme pour tout ses autres enfants, la souveraine la "rentabilise". Le rôle de Lumière ? Etre une boule de savoir unique, elle doit étudier sans relâche et pouvoir parer grâces à son intelligence, toutes questions ... Et pourtant, elle déteste répondre aux questions des autres. Elle considère que chacun doit apprendre, à son rythme. Si bien qu'elle répondra souvent à son interlocuteur d'aller chercher sa réponse dans un livre, une observation, une constatation logique. Elle détestes les devinettes, les énigmes, les charades. Elle aime les faits. Prouvés. Elle a du mal avec tout éléments un tant soit peu magique ou féérique. Elle tient à jour un bestiaire de tous les animaux qu'elle à rencontré en Irréel, elle aimerait l'illustrer mais n'est pas douée avec des crayons.

avatars possibles: Kuriyama Mirai ♥ (Kyoukai no Kanata) / Nanami Haruka (Uta no Prince Sama)

/!\ Si l'avatar choisit ne correspond pas à la description, le staff à le droit de demander au membre de le changer, s'inscrire à Irréel c'est savoir ce qui nous attend, à savoir un personnage quasi "imposé". Mais comme on est des gentils (*auto-lancé de fleurs*), si vous avez une quelconque réclamation par rapport à votre Alter-Ego vous pouvez la faire par MP au membre du staff qui vous a validé !


Maintenant que tout est dit, tu peux enfin vagabonder comme bon te semble dans les plaines verdoyantes d'Irréel. Mais avant tout, laisse moi te donner quelques petites indications. Je te conseilles d'aller recenser tes avatars avant ton départ, et pour être bien préparé de ne pas oublier de t'afficher avec ton Alter-Ego dans ta signature. Si tu veux on a préparé un petit codage par ici pour qu'on voit bien de qui il s'agit ! Ensuite tu pourras enfin partir pour l'aventure ! Les premières étapes conseillées sont simple, se faire des amis et ennemis par , créer ton obligatoire cahier de suivi pour Alter-Ego et si tu le souhaites, chercher un compagnon de route pour un instant dans les demandes RP. Pour ce qui est du reste, c'est à toi de tout découvrir !


UNE CHAMBRE DE SAVANTE
Une grande chambre, d'immenses bibliothèques. Des livres,toujours plus de livres. Un bureau souvent encombrés. Des esquisses ratées d'animaux divers. Des papiers, des dossiers, des idées. La chambre de Lumière est à l'image de son esprit. Bouillonnant dans tout sens. Explosif. Chaleureux. Malheureusement, dur de trouver ce que l'on cherche dans un tel endroit ...

_________________


AJAY DUBOIS ▬
26 ans
français
barman
rêveur vétéran
|
ANONYME ▬
16 ans
borgne
hautaine
erémitophobe


JE SOUTIENS:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin • Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas

☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Et votre personnage dans tout ça ? :: Le Grand Livre :: Histoires validées-