Partagez|

Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
30/500  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Dim 19 Avr - 21:40

→ Eyraud Camille ←



feat. Lithuania | Axis Power : Hetalia.
CARTE I.D
age: 19 ans cette année.
sexe:

date de naissance: 30 Septembre 1995.
lieu de naissance: Paris, France.

statut: Célibataire.
orientation sexuelle: Homosexuel.

métier: Étudiant en licence STAPS.
situation financière: Plus que la moyenne, habite toujours chez ses parents.

signe particulier: Très sportif, son corps est sculpté par ses séances régulières de musculation. Il ne dit cependant pas non à toute autre forme d’activité physique (dans la mesure du possible), mais présente beaucoup d’affinité avec la pratique du break dance.

autre: Il pense intimement que la plupart des escaliers de l’univers sont inutiles, là que pour faire plaisir à quelques fétichistes qui les trouvent jolis.
Sinon, plus jeune, il a demandé au Père Noël de lui donner un fauteuil roulant (et il l’a eu. C’était un petit garçon sage après tout).

► Careful now, with my head
Rien de bien extravagant ou spécial, un type normal. Avec une bouche, un nez, deux yeux aux iris vert foncé. Pas de piercing, pas de maquillage ; juste un constant sourire, ou une mine concentrée lorsqu’il travaille. Son visage aux traits droits est encadré par une masse capillaire épaisse, brun-doré et mi-longue lui chatouillant la nuque. Il lui arrive bien entendu de les attacher à l’aide d’un élastique lorsqu’il commence à faire trop chaud … Mais, sinon, il les aime bien comme ça.
Malgré leur longueur, on peut difficilement le confondre avec une demoiselle. Ou bien une demoiselle bien carrée. En effet, Camille étant un fervent amateur de sport, vous aurez beau chercher, ses grammes de graisses sont bel et bien partis se cacher vers d’autres horizons. Sa peau de caucasien ne prend pas spécialement de coup de soleil et bronze relativement facilement. Autre chose, l’une de ses amies apprentie tatoueuse lui a offert un petit cadeau au niveau de l’omoplate gauche : un colibri. Ce doit bien être la seule fantaisie qu’il se soit permis, pas vraiment friand de tout ça (mais ça ne l’empêche pas de l’apprécier sur les autres).
Sinon, avoir de supers muscles n’est bien entendu pas l’objectif de ses efforts, il aime simplement rester en forme et pouvoir faire des choses comme marcher sur ses mains ou grimper un peu partout à la seule force de ses bras, tel un homme drapeau … Et à ça, il est très doué. C’est sans doute aussi pour compenser son manque de jambes. A quatre ans, Camille a été pris dans un accident de la route qui lui a couté ses deux membres inférieurs, au niveau des genoux ... ce qui est loin de passer inaperçu en société. Surtout que le jeune homme, en plus, n’aime pas du tout porter ses prothèses. Il préfère encore se déplacer en fauteuil roulant, c’est au moins plus sympa et, aussi, moins bizarre pour lui (Et moins bizarre pour les autres que s’il se déplaçait sur ses mains. Ou en rampant.). Il a quand même l’habitude de les emmener avec lui dans un sac sous le conseil de ses parents, car on ne sait jamais … Mais s’il peut ne pas le faire, il ne se gênera pas.
Camille c’est donc le mec lambda, jeune et dynamique en fauteuil roulant que vous croiserez peut-être dans les rues de Paris ou de sa banlieue. Avoir perdu ses jambes aussi tôt est un plus pour lui car, aujourd’hui, sa situation ne le gêne vraiment pas plus que ça. A ses yeux, c’est une particularité physique aussi banale qu’avoir un grain de beauté sous l’œil ou encore les cheveux roux.


► Easy now, with my heart
Camille, comme ça, ne semble pas bien différent de pas mal de garçons de son âge, amateurs de sports. Oui, ça doit être la première chose que l’on remarque chez lui. Pas la peine de lui demander son hobby, on peut parfaitement le deviner à sa carrure et au temps qu’il y consacre. Camille aime donc l’exercice physique en général, sans faire de distinction … Bien qu’on le verra plus souvent en salle de musculation. Attention cependant, il ne faut pas croire que le fils Eyraud soit un adepte de la gonflette ! Juste de quoi rester en forme et lui permettre de marcher sur les mains comme il marcherait sur des jambes. De toute façon, outre le fait que ça lui libère l’esprit, ce qu’il aime avec le sport c’est ce côté convivial qu’il y a derrière.
Parce que Camille aime être entouré, être avec ses amis, sa famille … Inconsciemment, s’il est amené à faire quelque chose, il demandera toujours à ce que quelqu’un l’accompagne. Il se peut même qu’il abandonne son idée de sortie s’il s’avère que personne ne soit libre, et ne verra pas où est le problème. Il fera autre chose, tout simplement. Demandera à d’autres gens … Pas bien difficile, quoi. Bien qu’au fond, ça ne lui fait pas rien non plus. Les promesses, les engagements, tout ça c'est très important pour lui ; il n'oublie pas.
Un peu égoïste, peut-être. Il aime vraiment qu’on s’occupe de lui et ne supporte pas le sentiment d’abandon … Alors que paradoxalement, il souhaite prôner son indépendance. Après tout, il a tout pour réussir. Camille, c’est un gars honnête qui ne va pas chercher les conflits, qui n’aime pas se donner en spectacle ; un garçon rigoureux et travailleur qui sait ce qu’il veut. Malheureusement, il se remet difficilement en question. Ce qu’il fait est juste, non ? Il n’y a pas de mal à avoir un peu de confiance en soi, pas vrai ?
Il reste quelqu’un de sympa, sociable et facilement abordable tant qu’il n’y a pas trop de monde. Il est même d’ailleurs plutôt du genre tactile. Camille préfère les petits comités sans prise de tête aux grandes fêtes où il pourrait se perdre dans la foule.


► In my bed, I'm rolling over
« Eh bien alors, quelqu’un nous raconte comment s’est passé l’école aujourd’hui ? »

Les deux enfants levèrent leur tête en chœur mais, dès qu’elle le remarqua, Natasha replongea aussi vite son nez dans sa soupe. D’habitude, leurs parents n’avaient pas besoin de poser la question pour que la tablée prenne vie, le petit dernier gardant toujours dans ses poches tellement de supers aventures à raconter … Mais là, rien. Si l’aînée aurait pu s’en montrer soulagée pour une fois, l’énergie débordante de Camille finissant toujours par lui tâcher son pyjama de potage, ce n’était étonnamment pas de l’avis de son père ou de sa mère qui les bombardaient donc de questions. Enfin. Le bombardaient donc de questions.

« Tu as mal quelque part, mon chéri ? Ta soupe est trop chaude ? »

Et le petit garçon de cinq ans qui ne répondait que par des secousses négatives de la tête.

« C’est bon, laissez le tranquille, la soupe va refroi-…
- Je veux plus retourner à l’école. »

Et vlam. Sur ses mots, Camille glissa de sa chaise et disparut dans le couloir sous les yeux ébahis des autres membres de la famille.

« Euh … Okay … »

Se murmura Natasha à elle-même, ses parents déjà trop occupés à se lever pour rattraper leur fils.



Bon.
Au moins, c’était plus calme.
La fillette porta la cuillère à sa bouche … et remarqua une tâche sur sa manche. Humpf.
De toute façon, toute cette agitation lui avait coupé l’appétit. D’un geste brusque, elle lâcha son couvert dans son assiette (ce qui eut le don d’encore plus éclaboussé son linge, autant y aller à fond) et sortit de table la tête haute. Ses chaussons roses claquèrent avec autorité au rythme de ses pas alors qu’elle se dirigeait vers sa chambre … mais s’arrêtèrent net dès lors que l’écho de voix de ses parents s’éleva du bout du couloir.

« Bon, on en parlera au médecin demain … »

Alors qu’ils revenaient vers la salle à manger, tel un lapin apeuré à l’approche du chasseur, la fierté de Natasha fondit soudainement ; la gamine n’osait même plus avancer, sa tête rentrée entre ses épaules.

« Ma chérie ? Qu’est-ce que tu fais là ?
- Heu. Je n’ai plus très faim, je vais dans ma chambre. »

Fabrice et Justine échangèrent silencieusement d’un bref regard. Depuis le début de leur relation, avoir des enfants était leur souhait le plus cher à tous les deux. Bien plus puissant que celui de se marier qui était encore loin d’être d’actualité. Ils étaient de ce fait bien conscients des difficultés que la vie de parents impliquait … mais ça leur allait. Ils n’étaient pas parfaits mais pensaient très fort faire de leur mieux.
Le père de famille s’avança en premier, s’accroupissant pour faire la taille de sa fille avant de la prendre tendrement dans ses bras. Natasha se laissa faire, aimant beaucoup ce contact chaleureux de la silhouette protectrice paternelle et qui, bizarrement, en cet instant lui donnait envie de pleurer.

« Ne t’en fais pas pour ton frère, ça doit juste être une mauvaise passe. »

Mais ses larmes se résorbèrent, laissant juste sur ses yeux un mince voile humide. Oui, je sais. Fabrice offrit un large sourire à sa grande fille à lui, ébouriffa sa frange, puis se redressa pour mieux retrouver la cuisine. Justine le suivit, embrassant en passant son aînée sur le front et lui assurant qu’elle viendrait lui souhaiter bonne nuit tout à l’heure. D’accord, maman.

Laissée seule, Natasha resta là encore un petit moment à fixer la moquette … quand, subitement, un bruit de choc la sortit de ses rêveries. Ses yeux clignotèrent, surprise. Ça venait de la chambre de Camille. Quelques secondes de flottement l’assurèrent que ses parents ne semblaient pas avoir entendu, eux, toujours occupés à table. Ils avaient allumés la télé … Bon …
Quoiqu’elle en pense, la fillette ne pouvait pas juste faire comme si elle n’avait rien entendu. C’était elle la grande sœur, après tout, on lui avait fait comprendre qu’elle avait des responsabilités. Toujours être gentille, présente. Toujours …
Hu. Elle tourna la poignée, poussa prudemment la porte menant à la chambre … où toutes les lumières étaient éteintes ce qui, lorsqu’elle pénétra dans l’antre lui valut de se prendre les pieds dans un truc laissé là ! Ehh ! Voilà ce que ça faisait la générosité, ça tâche, ça fait mal au nez … Heureusement qu’il avait une grande sœur comme lui le Camille parce que sin-… AAAAH !

« CAMILLE. Laisse pas traîner tes jambes comme ça, ça fait peur, uuurgh. »

Natasha balança la prothèse qu’elle avait ramassée en direction du lit, coupable de sa chute et de sa frayeur lorsqu’elle s’était enfin rendu compte de ce qu’elle tenait en main.
Cela ne faisait même pas un an qu’il avait eu son accident ; pas très longtemps, donc … pas assez pour s’y habituer. Mais est-ce qu’elle s’y habituerait un jour ?

« Hey, t’es mort ? »

Sans plus de précautions, la demoiselle secoua la forme cachée sous les draps avant de tout bonnement les soulever et aller se mettre aux côtés de son cadet. Il ne dormait clairement pas ; et la regardait même dans l’obscurité, elle pouvait le sentir. Doucement, Camille plaqua ses mains sur les joues de sa sœur, comme si c’était sa manière à lui de lui dire bienvenue.

« Pourquoi tu veux plus aller à l’école ? »

Articula la fillette malgré la forme imposée de ses joues.

« Je suis un monstre. »

Répondit alors simplement le petit garçon. Eh ? Les sourcils de Natasha se froncèrent alors qu’elle prenait brusquement les mains de son frère :

« Hein ? C’est n’importe quoi ! Qui t’a dit ça ?
- Ben, c’est toi. »

… Oh.
D’accord. Tout s’éclairait.
Natasha se redressa, imitée par Camille, et tout d’eux se mirent en position assise. L’un regardant l’autre, fixant ses genoux.

« Hu … Je … C’est pas ce que je voulais dire … »

Les mots dépassent parfois la pensée.
La veille, Natasha n’avait pas été la grande sœur que ses parents rêvaient d’avoir … Elle n’avait même pas été la Natasha qu’elle-même était, au fond. Malgré son accident, son petit frère montrait tellement de joie et de bonne humeur … Ce qui était bien, mais à un tel point qu’elle n’en pouvait plus. Déjà qu’il avait eu cette tendance à accaparer l’attention avant même d’être né, alors maintenant …
Au dernier dîner, ça avait été la goutte d’eau. Racontant son retour en classe, Camille avait pointé le fait que ses petits camarades adoraient ses nouvelles jambes, que ça le faisait presque être comme un super héros … Emporté par l’euphorie, le garçon avait vraiment adoré ça et ne cessa donc pas de s’en vanter. Ce qui lui valut le coup d’être pris à part et … Tu n’es pas un super héros, tu es un monstre. C’est pour ça que les gens te regardent.

« Ceee que je voulais dire, c’est que … J’aime juste paaaaas … quand tu attires l’attention comme ça. Enfin … Rrrr, t’es trop stupide. »

Clap. La petite main se posa à plat sur le visage du garçon, cachant de sa vue sa face perdue.

« Ecoute. Oublie tout ce que j’ai dit, okay ? T’es pas un monstre. Tu vas aller à l’école et faire ce que tu fais comme d’habitude quoi. Et puis. Et puis voilà. »

Et puis voilà. C’est comme ça que se règlent les choses, pas vrai ?
Aussi simple que ça …


Malgré ce que l’on pourrait penser, Camille Eyraud n’eut pas de grandes difficultés à se remettre de son accident, et réussit à vivre plus ou moins normalement. Il alla à l’école publique, se fit des amis, n’en revit plus d’autres, continua de tirer avec amour les couettes de sa sœur jusqu’à ce qu’elle ne s’en fasse plus … Pendant une période, il troqua les prothèses pour un fauteuil roulant, prétextant qu’il valait mieux laisser évoluer sa croissance alors qu’il trouvait juste ça plus cool de rouler …
Enfin, ça ne veut pas dire que Camille était un garçon paresseux, au contraire. Il aimait (et aime toujours) l’exercice physique, ce qui lui a valu d’être plus proche de ceux que l’on pourrait étiqueter comme les « sportifs » de l’école. C’est d’ailleurs comme ça qu’il se lia d'amitié avec le fils de son kiné qui lui a fait connaître les joies du b-boying. C’est lui qui lui a tout appris, inspiré aussi par son envie d’être professeur de danse plus tard ; cependant, Camille ne rejoignit jamais officiellement son groupe, bien qu’il passe toujours pas mal de temps avec eux, beaucoup moins attiré qu’il est par le fait de danser face à un public. Et puis, outre le breakdance, après son entrée dans l’adolescence, il commença à fréquenter une salle de sport où il fait régulièrement de la musculation.
Voilà, plus ou moins. De son côté, Natasha a continué de supporter son frère comme la grande sœur qu’elle se devait d’être, jusqu’à ce qu’elle quitte la maison pour rejoindre la vie d’étudiante en droit. Elle n’a cependant pas totalement coupé les ponts et pousse encore aujourd'hui un soupir exaspéré en retrouvant son cadet allongé sur son canapé.
Ah, mais c’est la vie …


Que font une bande de jeunes adultes pour fêter la fin du baccalauréat ? … Dans leur cas : la fête. Il faut bien utiliser cette jolie majorité qu’ils avaient durement atteinte, non ? Camille n’était pas quelqu’un qui abusait des soirées, d’habitude, d’autant plus qu’il ne tenait pas si bien l’alcool … Mais ce soir, il s’était permis de se lâcher un petit peu. Ils n’allaient bientôt plus revoir la plupart de ces ex-camarade de classe après tout, alors quoi de mieux pour marquer le coup. Tout en restant correct. Sûrement. Sans doute.

Baillant à s’en décrocher la mâchoire, le jeune homme s’étira pour s’apercevoir que le ciel commençait doucement à s’éclaircir. Autour de lui, certains étaient toujours réveillés et jouaient aux cartes alors que d’autres, la majorité, formaient des tas endormis au sol ou à moitié sur les fauteuils. Parmi les corps, il reconnut sans peine (et malgré sa tête qui lui tournait toujours) celui qui était le plus proche de lui … Tout doucement, un petit rire idiot s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’il approchait furtivement sa main de la silhouette, la posant alors contre la large épaule de ce garçon aux cheveux châtains et …

« Qu’est-ce que tu fais.
- E--euh, maaais, tu dormais pas ? »

Lucien se redressa lentement, yeux plissés et accusateurs en direction de son ami pris la main dans le sac. En vue de son expression, il pouvait aisément dire que …

« Kalim … »

T’es toujours bourré.
La nuit avait été plutôt intense, et même pour lui elle restait encore un petit peu flou, mais le jeune homme avait tout de même gardé de sa lucidité ; pas fou non plus. Après quelques verres, celui qu’il surnommait affectueusement Kamil était encore plus entreprenant que d’habitude, de même en passant pour d’autres de ses amis alors … il valait vraiment mieux rester prudent.

« Oui ?
- Vos gueules les mecs. »

Somma un râle pénible, replongeant les lieux dans le silence et le piaillement des oiseaux. Les deux protagonistes se tournèrent vers lui dans un même mouvement, avant que Lucien ne se décide à se relever, faisant bien gaffe à ne pas déranger les autres dans son opération. Et puis, sans demander son avis, il se pencha de nouveau, glissa son bras gauche sous les jambes de Camille, soutenu son dos de son autre bras et le souleva ainsi telle la plus digne des princesses. Aucune objection de la part de l’intéressé, mis à part une légère grimace dû à la rapidité du mouvement que sa tête ne pouvait vraiment plus supporter dans l’état des choses. Le brun, les yeux fermés, posa simplement son front contre le torse de son ami et le laissa le conduire où il voulait. Tant qu’il ne le laissait pas seul … Lui qui ne comptait pas non plus se rendormir.

Lucien : le meilleur ami de Camille ; ils se sont connus au collège, ne se sont plus quittés depuis, et ne se quitteront pas non plus l’année prochaine étant donné qu’ils feront leurs études dans la même filière ; au plus grand plaisir du fils Eyraud. Ils ont partagé de nombreuses choses ensemble, se connaissent et se comprennent sans avoir besoin de dire quoi que ce soit … Et il serait non négligeable d’ajouter que leur relation arriva au point où ils finirent par être au clair sur leur propre sexualité. Une issue malheureusement divergente, mais qui n’entacha pas leur lien.

Les deux amis s’installèrent donc à l’extérieur, près de la piscine où Lucien trempa ses pieds pour se rafraichir après avoir déposé Camille par terre. Plus d’autres mots ne furent prononcés pendant de longues minutes où ils se laissèrent simplement bercés par le tumulte de l’eau, celui des oiseaux ainsi que dégradés de rose et d’orange qui commençaient à embraser le ciel. C’est comme ça qu’ils reprirent lentement leurs esprits, respirant l’air beaucoup plus frais qu’à l’intérieur.

« Hey, au fait, où ça en pour ton appart’ ?
- J’sais pas trop …
- Aucune idée de comment sera ton coloc’ ? »

Lucien jeta un regard en biais au brun, alors allongé sur le côté de sorte à ce qu’il ne puisse pas voir son visage. Oh, Kamil … Il ne put empêcher son petit rire de sortir avant de passer sa main sur son bouc et répondre très sérieusement :

« Nop, mais dès que j’en sais plus sur lui, je lui demande son pedigree et une photocopie de son carnet de santé rien que pour toi.
- Hey, te fous pas de moi, je suis juste curieux. Rmm … »

Ouais ouais. Feintant d’être blessé, Camille se retourna les sourcils froncés dans la direction du garçon, ouvrant alors un duel de regards qui ne prendrait fin que lorsque Lucien abandonnerait ou reprendrait la parole. Ce qu’il ne tarda pas, sourire en coin, piquant volontairement le brun pour le remettre à sa place :

« Comment tu feras quand j’aurai une copine ? »

La réaction ne tarda pas. Camille se renfrogna, roula des yeux et se remit sur le dos, croisant ses bras contre sa poitrine.

« Je serai jaloux, c’est tout. Et je compte bien la surveiller, la cocotte. »

Le sourire de Lucien s’étira ; oh, il n’en doutait pas. Il ne savait pas comment ça se passerait quand il aurait effectivement une fille à ses côtés, mais le garçon pouvait déjà commencer à deviner un peu. Après, il ne s’en inquiétait pas plus. Camille était ce qu’il était, ça changerait pas.
La vie, aussi simple peut-elle être, se montre parfois vraiment injuste.

« T’es un vrai Kalim Eyraud, hein … »


I.R.L
pseudo: Comme vous sentez Cool
age: Vieille peau de 21 ans.
sexe: Une femelle.
découverte du forum: Un binoclard et un petit gâtow WTF ?
autre: J'aime commencer des fiches alors que la période des exams approche hahahaha /explose/ Bon, j'espère quand même que mon petit Camillou va vous plaire ~
ALTER EGO
sexe
Indifférent
tranche d'âge
Indifférent
nature du changement de caractère
Indifférent
Acceptes-tu une histoire "trash" ?
O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Original takenaka | Gumi (Vocaloid)


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
154/500  (154/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Lun 20 Avr - 4:44
Coucou! ♥

Bienvenue à toi sur le forum =)
j'espère que tu te plaira ici, si tu as des questions, n'hésite pas à nous couvrir de mp ^^

me tarde de découvrir Camille, hihi
donc bon courage pour ta fiche
(et entre nous, tu vas te sentir dans la moyenne d'âge sur ce forum ;D)

bisous arc-en-ciel

_________________

 
Chayton Amarok ▬ 23 ans
Célibataire ♪ hétéro
Travaille dans un bar à chat !
Mystérieuse, solitaire, une peur du contact humain

   
Ecrou ▬ 22 ans
Inventrice sans limite
Hyper-active, ne dors jamais
Quartier moyen, n'a pas de mal à vivre


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
30/500  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Lun 27 Avr - 20:28
Hey ♥ Merci beaucoup de l'accueil, je n'hésiterai pas si j'ai des questions ! Mais pour le moment je pense que ça va =) (contente de savoir que je suis sur un forum de grabata/EXPLOSE/)

JUSTE POUR PREVENIR QUE JE SUIS TOUJOURS VIVANTE. Et que ma fiche avance. J'ai fini le moral, le physique, j'ai commencé l'histoire ... Je ne compte pas faire un truc bien long, alors ça devrait être bouclé bientôt.

Encore merci *s'envole*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Original takenaka | Gumi (Vocaloid)


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
154/500  (154/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Mar 28 Avr - 16:33
Un début d'histoire juste passionnant
D'autant plus que ta façon d'écrire apporte beaucoup d'emotion
On se met facilement à la place de l'un ou de l'autre des deux enfants, on est triste pour eux
Bon courage pour la fin ^^

_________________

 
Chayton Amarok ▬ 23 ans
Célibataire ♪ hétéro
Travaille dans un bar à chat !
Mystérieuse, solitaire, une peur du contact humain

   
Ecrou ▬ 22 ans
Inventrice sans limite
Hyper-active, ne dors jamais
Quartier moyen, n'a pas de mal à vivre


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
30/500  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Dim 24 Mai - 5:24
Heeeeey \o/ Me revoilà pour prévenir que ma fiche est enfin terminée ! Wouh, le temps passe tellement vite ... Encore désolé pour le temps que ça m'a pris ... 8(
En tout cas, merci pour tes commentaires au passage, ça fait très plaisir ! *^* ♥ J'espère que cette suite t'ira autant ... Même si je ne la trouve pas bien transcendante, mais je ne pouvais pas non plus écrire trop long !

Voilà voilà, prends ton temps donc, je reste là si problème il y a _o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Nanna | Makishima


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
172/500  (172/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Dim 24 Mai - 16:59
BIENVENUE PARMI NOUS PETIT RÊVEURCoucou Camille ♥
t'en fait pas pour le temps ^^ nous aussi de notre côté on a été pas mal débordées
et puis quand je vois ta fiche, je me dis que ça en valait la peine xD
je me mets tellement bien à la place de la soeur, ayant une petite soeur malade, je sais ce que c'est que l'abandon des parents au profit du plus jeune pour diverses raisons, bien qu'évidemment ce ne soit pas de la faute du plus petit ou même celle des parents, ils sont juste plus inquiets
enfin, j'ai put ressentir tout cela dans ta fiche, alors je la trouve juste merveilleuse **
je vais m'occuper de ton AE, j'espère te le faire à l'image de ta fiche, bien que ça va être très très dure
des bisous pour toi
(je travaille dessus, mais tu l'aura sans doute que demain comme je travaille aujourd'hui, désolé)


Maintenant que tout est dit, tu peux enfin vagabonder comme bon te semble dans la banlieue Parisienne. Mais avant tout, laisse moi te donner quelques petites indications. Je te conseilles d'aller recenser ton avatar avant ton départ. Ensuite tu pourras enfin partir pour l'aventure ! Les premières étapes conseillées sont simple, se faire des amis et ennemis par et si tu le souhaites, chercher un compagnon de route pour un instant dans les demandes RP. Pour ce qui est du reste, c'est à toi de tout découvrir !
Ton Alter-Ego arrivera tout bientôt, soit patient ♥

_________________

 
Hilly Wood ▬ 19 ans
Célibataire et mieux ainsi ?
Indienne d'origine
Barmaid pour gagner ses études
Puddy Puddy!

   
 Rome ▬ 19 ans
une femme, un homme
Compliquée
mannequin pour les affiches royales
aime la lingerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
30/500  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Dim 24 Mai - 17:24
Merci beaucoup pour la validation express ♥ *A*
Ne t'en fais pas, prends ton temps ! Hâte de rencontrer ce pitit AE +v+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Original takenaka | Gumi (Vocaloid)


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
154/500  (154/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Lun 25 Mai - 19:04
BIENVENUE PARMI NOUS PETITE RÊVEUSE
C'est encore moi xD
alors ne soit pas trop déçut hein, ça aurait été parfait avec Maxou mais malheureusement pour toi, tu tombe sur moi, pas de chance
j'espère au moins qu'il te plaira, si tu as un soucis avec, n'hésite pas à me le signaler pour que j'en change avant que tu ne te retrouve bloqué =)
Voilà ton petit AE pour la route ~
n'oublions pas, que nous sommes encore dans le mois d'Irréel, tu peux donc directement commencer un rp (jour 6 en cours) avec ton AE ^^
bon courage ♥

Sleep ▬

age: entre 15 et 20 ans, on ne sait pas trop
sexe: masculin
orientation sexuelle: il aime les filles, mais seulement quand il le trouve mignonne, non pas jolie ou sexy, mignonne!
situation financière: aucune plainte, il vit dans les quartiers moyens et s'en sort très bien

signe particulier: il a toujours l'air fatigué, comme si il ne dormait pas la nuit

Traits de caractère: Doux, gentil, très timide, peu bavard mais surtout très curieux! Il aime les belles choses, ces choses dont on dit qu'elles sont mignonnes. C'est aussi pour cela qu'il est très gourmand, tout ce qu'il trouve et qui se mange, il le mange tant que ça n'a pas un aspect repoussant. Il n'aime pas les femmes, celles qui font tout pour attirer l'attention d'un homme, celles qui sont belles et qui le savent, celles qui sont habillés de façon sexy, et pourtant, si vulgaire selon lui. On ne sait jamais quand il est de bonne ou de mauvaise humeur, sur son visage, aucune expression, à part cet air toujours fatigué. Pourtant, il dort, il arrive même qu'on le retrouve au pied d'un arbre en train de faire une sieste alors qu'il profitait juste du beau temps. La nature est son amie, il se lève avec le soleil et se couche avec lui, et ses journées sont toujours bien remplis.

autres informations: Le jeune homme se balade toujours avec une peluche à laquelle il parle, parfois même, il passe par l'intermédiaire de cette peluche pour parler aux gens (peu importe la peluche, il change souvent de compagnon, mais chacun porte un nom)

avatars possibles: Sakamaki Kanato de Diabolik Lovers ou A-ya de Shuuen no Shiori Project

/!\ Si l'avatar choisit ne correspond pas à la description, le staff à le droit de demander au membre de le changer, s'inscrire à Irréel c'est savoir ce qui nous attend, à savoir un personnage quasi "imposé". Mais comme on est des gentils (*auto-lancé de fleurs*), si vous avez une quelconque réclamation par rapport à votre Alter-Ego vous pouvez la faire par MP au membre du staff qui vous a validé !


Hophop. Je te conseilles d'aller recenser tes avatars avant ton départ, et pour être bien préparé de ne pas oublier de t'afficher avec ton Alter-Ego dans ta signature. Si tu veux on a préparé un petit codage par ici pour qu'on voit bien de qui il s'agit ! Ensuite tu pourras enfin partir pour l'aventure ! N'oublis pas de créer ton obligatoire cahier de suivi pour Alter-Ego et si tu le souhaites, chercher un compagnon de route pour un instant dans les demandes RP. Pour ce qui est du reste, c'est à toi de tout découvrir !


UN PEU DE DÉCORATION

Ta chambre, il y a ce lit, que l'on ne voit pratiquement plus tellement il est submergé de peluches en tout genre. Des ours, des lapins, des poupées de chiffon, il y en a pour tous les goûts. C'est une véritable collection que tu as là. Parfois même, il parait que tu possède quelques pièces rares et précieuses, unique au royaume. Et dans un coin, tu as ce bureau. Du matériel de couture se trouve dessus, posé en vrac. Tu n'es pas très doué pour la couture, mais tu préfère réparer tes précieuses peluches toi même, alors tu t’entraîne, et peut être qu'un jour tu feras tes propres amis. De l'autre côté, ton placard. Une grande armoire rassemblant tes vêtements quand tu les range. Au fond de cette armoire, la planche s'enlève, et derrière, on y découvre une pochette. Et rangé au fond du placard, il y a ce grand morceau de tissu. Il semble riche, il est magnifique, tu te prends parfois à le caresser, il est doux, mais il n'a jamais servi encore.  

_________________

 
Chayton Amarok ▬ 23 ans
Célibataire ♪ hétéro
Travaille dans un bar à chat !
Mystérieuse, solitaire, une peur du contact humain

   
Ecrou ▬ 22 ans
Inventrice sans limite
Hyper-active, ne dors jamais
Quartier moyen, n'a pas de mal à vivre


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
30/500  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Lun 25 Mai - 21:53
Olalah, mais ne t'en fais pas voyons ! Le petit Sleep me va tout à fait, il est très bien ! Merci beaucoup ♥ Et puis, c'est le jeu +_+
A bientôt sur le forum du coup _o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Original takenaka | Gumi (Vocaloid)


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
154/500  (154/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened. Lun 25 Mai - 22:31
tant mieux si il te convient ^^

oui, à très vite ;)
bon courage
et si tu as la moindre question, tu sais où nous trouver (quand je dit nous, c'est tout le staff bien sur, pas que je suis à plusieurs dans ma tête et que je parle de moi au pluriel /meurt/)

_________________

 
Chayton Amarok ▬ 23 ans
Célibataire ♪ hétéro
Travaille dans un bar à chat !
Mystérieuse, solitaire, une peur du contact humain

   
Ecrou ▬ 22 ans
Inventrice sans limite
Hyper-active, ne dors jamais
Quartier moyen, n'a pas de mal à vivre


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened.
Revenir en haut Aller en bas

Camille EYRAUD • She took my arm, I don't know how it happened.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Et votre personnage dans tout ça ? :: Le Grand Livre :: Histoires validées-