Partagez|

Jour 5.5 : À attendre le pire, arrive-t-il ? -Automate/Etoile-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : France | Axis Powers: Hetalia// Perona | One Piece


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
96/500  (96/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Jour 5.5 : À attendre le pire, arrive-t-il ? -Automate/Etoile- Mer 18 Fév - 19:13
Et voilà, encore seule.

Craquelure n'avait rien à faire ici, en boule, adossée à un arbre, elle s'en rendait compte. Quand elle était au château, elle pouvait faire la forte, la déterminée, celle qui tente de mener, de garder la tête sur les épaules. Alors, quand on avait lancé cette vague de recherche, l'idée lui était venue spontanément de chercher aussi. Elle avait filé dans sa chambre, avait mit vêtements adaptés, attaché sa lourde chevelure en une tresse pratique. Elle s'était arrangée pour porter ce qui ressemblait le plus à un pantalon, avait mit des chausses hautes par dessus, puis des bottes confortable pour la marche. En haut, un corset et un gilet près du corps, seul un décolleté montrait un bout de sa chaire si pâle. Une écharpe pour ne pas craindre le froid. Voilà. Craquelure ressemblait à une poupée prête à l'aventure.

Elle n'avait pas réussi à se dévêtir de son air de poupée, à son air de noble peut-être un peu fragile, avec dans le regard, une certaine force.  Il lui avait semblé que quoi qui l'ai emmené à jouer à la poupée pour la reine, ça avait été assez fort pour lui interdire tout autre attirail. Et elle était allé. Avec un qu'elle n'était pas sûr de connaître, un autre qu'elle n'avait peut-être jamais croisé. Elle s'était demandé pourquoi elle irait ? Pour trouver la reine ? Et puis, et puis ?
Et puis, que pouvait-elle faire, elle, noble, à s'aventure dans des endroits qui ne respiraient rien de bon ? Elle s'était demandée, elle avait voulu reculer, mais qu'auraient repporté les gens ? Craquelure se noyait dans ses questions, dans ses doutes. C'est peut-être pour ça qu'à un embranchement, elle avait perdu le reste du groupe ?

Qu'important, maintenant, elle était seule, avec comme simple richesse une besace dans laquelle elle avait glissé quelque victuaille et un peu d'eau. Elle aurait voulu rebrousser chemin et s'était rendue compte qu'elle n'était plus si sûre du chemin empruntée.

« Donc, me voilà. Je suis aussi perdue mentalement que physiquement. Ça y est ! Ma vie s'harmonise ! »

Elle s'était assise, serrant les dents, approchant les genoux de son buste pour enfouir sa tête dedans.

« C'est le pire jour de ma vie. Ou peut-être que non. J'en sais plus rien. Et je parle seule. »

Elle avait envie de rire, envie de pleurer, envie de hurler. Mais par dessus tout ses sentiments encore, une lassitude sans fin la prenait, la blasant de tout : d'elle-même autant que de la situation dans laquelle elle se trouvait. « Au moins, ça ne pourra guère empirer. »

Vraiment Craquelure ? C'est sans compter que dans une forêt qui porte le qualificatif de « aux cauchemars », on peut s'attendre à tout, sauf à une amélioration de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
30/500  (30/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Jour 5.5 : À attendre le pire, arrive-t-il ? -Automate/Etoile- Ven 20 Fév - 7:25
À deux reprises, Automate se gratta la tête.

Elle avait cru comprendre que la reine qu'elle ne connaissait guère, avait subitement disparu. C'est embêtant. Cela contrariait ses projets de lui demander pourquoi elle était là, et qui elle était au juste. Alors comme ça, dans un élan d'intelligence, elle pensa à chercher. Après tout, tout le monde allait chercher. On ne laisserait pas une reine disparaître et on ne lui prendrait pas une succession, sans même prendre la peine de la chercher, non ? Alors elle alla se mêler aux bons soldats de la Reine afin de la retrouver.

Habillée d'un pantalon militaire, d'une veste cintrée et de bottines de cuir, elle avançait fièrement, suivant un troupeau de gens. Elle attrapa son écharpe à deux reprises, et la regarda s'envoler. Un point rouge s'envola dans le ciel. Ni une, ni deux, elle se détacha du peloton, et courra en direction de la tâche carmin dans la grande étendue bleue. C'est ainsi qu'elle se retrouva quelque part. Non pas nulle part, mais perdue. Des arbres touchaient les nuages. Une forêt. Automate ne connaissait pas ce paysage. Si elle avait une bande de donnée, ou une mémoire, ça n'en faisait point partie. Elle fut parcouru d'une sorte de frisson, en tout cas d'une chose qu'elle identifia comme tel. Cette forêt n'avait franchement rien de rassurant.

Elle avança dans la boue, un pas devant l'autre, la semelle de ses bottines adhérant à la terre sous ses pieds. L'écharpe se posa dans une branche. Elle se planta sous l'arbre et leva la tête à deux reprises. Elle accrocha ses petites mains au tronc, et commença à grimper. Son affaire terminée, elle redescendit et récupéra son chemin. C'était sans compter dans le fait de trouver une boule rose par terre. Elle s'avança prudemment, et tapa sur le monticule rose. Deux fois. Of course.

Je peux t'aider ?

Elle n'avait pas la moindre idée de ce qui l'attendait. Elle était effrayée par l'ambiance qui régnait ici, par le fait qu'elle avait perdu son chemin, et par la disparition qui affolait tout le monde. Instinctivement, elle câlina le monticule.

Je sais pas t'es qui, mais j'ai peur. Il sent mauvais ici..

Elle regarda le ciel tristement. Si la Reine avait disparu, ce serait vite l'anarchie. M'enfin. Le pire c'était déjà pour toi et la demoiselle rose. Cette forêt recelait des mauvais secrets, c'était une certitude. Tu pouvais sentir des mauvaises ondes infiltrer ton cerveau, tes pensées et ton esprit. La terreur régnait dans ta tête si tu te laissais faire. Il ne fallait pas trop traîner dans les parages, clairement. Automate se leva et attrapa la main de la demoiselle. Puis elle l'a rattrapa et se rassit. Ça bug. Elle tourna la tête.

Au fait, tu t'appelles comment ?

Ne pas rester ici. C'est pas sécur'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jour 5.5 : À attendre le pire, arrive-t-il ? -Automate/Etoile-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» DEVONS-NOUS ATTENDRE LE PIRE ??APRES ARISTIDE,PREVAL ,JUDE VOICI LE CHOLERA !
» Fallait bien que ça arrive un jour...^^
» [Jour 5] Ton plus grand ennemi, c'est toi-même.
» « Quelqu’un a dit un jour que la mort n’est pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meurt en nous quand on vit. »
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Le Monde Irréel :: La forêt aux cauchemars-