Partagez|

Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Orihime Inoue | Watatsuki no Yorihime


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
90/500  (90/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Mar 27 Jan - 23:28

Sous un ciel étoilé il peut se passer pleins de choses

L'espionne de la reine ne s'était pas rendue à la fête organisée par la reine, même si il n'y aurait que des aristocrates, ayant reçu une invitation. Elle ne voulait pas se mêler à la cours, elle était du même niveau social qu'eux, mais elle se sentait différente d'eux, mais pas supérieure à eux, contrairement à tous ceux qui lui sont inférieurs, dans les niveaux sociaux inférieurs. Elle était donc restée dans sa chambre durant la fête, fixant ce morceau de papier posé sur son bureau et tentant de se souvenir du nom qui était écrit dessus. Mais alors qu'elle était toujours en train d'essayer de fouiller dans sa mémoire sans résultat, elle entendit une explosion. Ses instincts prenants le dessus, elle attrapa son arme et sortit immédiatement de sa chambre pour apprendre qu'une bombe avait explosé à la fête. Une bombe qui visait la reine.

Tout de suite la violette s'en voulu de ne pas avoir été présente pour protéger la reine. Elle se rendit donc le plus rapidement possible sur les lieux, tenant son sabre à la main. En chemin, elle entendit quelqu'un dire que la reine ne se trouvait plus au palais, qu'elle avait quitté les lieux et se trouvait désormais ailleurs, mais personne ne savait où. Elle serra les doigts autour de son sabre. Elle ne pouvait pas laisser la reine quelque part avec la sécurité de simples gardes. Si il y avait des gardes avec elle.

Elle décida donc de se mettre à chercher la reine. Elle quitta la ville, sachant qu'il y avait très peu de chance qu'elle reste dans un endroit aussi dangereux étant donné qu'il venait d'y avoir un attentat. Elle quitta donc la ville afin de trouver un endroit où la reine pourrait s'être mise en sécurité. Elle se moquait de combien de temps dureraient ses recherches ou de la distance qu'elle devrait parcourir tant qu'elle pouvait s'assurer que la reine était bel et bien en sécurité et que personne ne pourrait de nouveau tenter d'attenter à sa vie. Elle était aussi déjà prête à tuer quiconque tenterait de s'en prendre à la reine. Sa fidélité à la reine passait bien avant son simple travail d'espionne et de tueuse cachée de la reine, elle le ferait même sans avoir reçu d'ordre.

Après un certain temps, elle finit par arriver aux abords d'une plaine couverte de champignons violets à points verts. Elle se fraya donc un chemin parmi ses champignons portant sa main libre sur sa bouche au cas où ces champignons laisseraient échapper des gaz qui pourraient être dangereux. Le fait qu'elle soit nyctalope lui était particulièrement utile à ce moment. Elle remarqua d'ailleurs quelqu'un qui était en plein milieu de la plaine, avec un objet qui semblait être un télescope, mais elle n'en était pas sûre malgré sa bonne vue. Elle se dit alors que si cette personne avait un télescope, il avait peut-être vu quelque chose. Ou peut-être qu'il avait pu voir des gens passer par ici. En tout cas, il pouvait certainement lui servir pour se renseigner un petit peu. Elle se mit donc en direction de cette personne. En s'approchant, elle se rendit compte qu'il s'agissait d'un homme. En arrivant à son niveau, elle le regarda un instant. Il ne semblait pas faire partie de la haute société. Elle se mit donc à lui parler de manière froide, comme d'habitude.

« Avez-vous vu passer des personnes suspectes ? Ou la reine ? »

Elle ne cachait pas le fait que la reine avait pu passer par ici, après tout, tout le monde devait être à sa recherche et tout le monde était certainement au courant.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Ven 30 Jan - 8:58
Alpha ... Beta ...

Astre s’était réveillé en sursaut, comme d’un mauvais rêve, un mauvais rêve où il était devenu une fille aux cheveux gris, déjà vieille, une fille sans relief. Une fille sans relief, avec une famille unie. Une fille bien différente. Une famille unie, tss, avec la sienne de famille, y’a de quoi faire un roman feuilleton pour les prochains journaux du mois. Son père s’était barré et était revenu tout au long de son enfance si bien que sa mère ne cachait plus ses amants (ou plutôt souteneur vu que c’était eux qui fournissaient les fonds nécessaires à la famille, l’autre inutile ne rapportant rien d’autre que des dettes à la maison). Alors voir cette famille, ce père travailleur et aimant, ce « frère », mais aussi l’ombre omniprésente de cette mère décédée. Tout cela étrange, vraiment étrange. Astre pose un pied par terre, puis l’autre. Comprenez qu’il ait décidé, à l’âge adulte de se créer une nouvelle vie plus palpitante que la sienne. Exit le père boulet, il était mort dans une expédition visant à explorer ce monde. Sa mère était devenue une ancienne chanteuse attendant le prince charmant et lui probablement pas le fils à son père mais celui d’un amant aristocrate très riche à la cour. L’avantage avec les mensonges, c’est que toute la vérité est remodelée à votre guise. Et que comme les gens ne vous connaissent pas et partent du principe que ce que vous leur dites est vrai (ce qui est en soit une possibilité vous que vous n’avez aucune raison de leur mentir), cela passe comme une lettre à la poste.  De toute façon, être une famille ne signifie rien ici. La reine a détruit les sphères familiales. Dans un sens, c’est une bonne chose. Surtout pour lui.

Astre pousse du pied un livre d’astronomie qui git au sol, au milieu du linge sale et de crayon en tout genre. Il cherche l’horloge des yeux. Celle-ci indique quinze heures de l’après-midi. Le désavantage d’être astronome, c’est que vous êtes un être de la nuit. Votre plus haut pic d’activité, c’est quatre heures du matin, ni plus, ni moins. Parlant de ça, Aujourd’hui, l’étoile du Nord sera au plus loin et deux planètes seront dans un parfait alignement. Autre la superstition de scientifique qui dit qu’aujourd’hui n’est pas un bon jour, c’est aussi un jour d’observation important pour les recherches du Centre. Traduction en langage de son directeur, Astre, c’est un jour férié mais  tu prends ton télescope, ta boussole, tu indiques à tes stagiaires des points d’observation dans et hors la ville et tu te diriges dans la plaine pour noter ce qui se passe à l’endroit clé. Vraiment, niveau aventure, y’a plus glamour qu’Astronome moi je vous dis comme métier. Il fouille dans une espèce d’armoire en chêne massif pour en sortir un pantalon de toiles noires, un chandail bleu rayé marin et une tunique qu’il enfile. Son armoire est bien vide, ça, ça veut dire qu’il va falloir embaucher quelqu’un pour faire le ménage sous peu.  Il prend un grand sac en bandoulière, enfourne ce qui lui passe par la main puis prends à part le télescope. Note pour plus tard, il faut vraiment qu’il investisse dans une monture, peut-être pas un chevache mains au moins quelque chose puisse porter tout son barda. Qu’est-ce que ce sera quand on l’enverra à l’autre bout du pays ?

Astre achète son diner avant de partir dans une boutique ambulante des bas quartiers et se met en route, longue route pour atteindre son but, aidé de sa carte qui ne semble … pas très à jour du lieu. Carte périmée. Damned. Tant pis, au pif, avec la boussole. C’est non sans mal  qu’il trouve à peu près son poste, installant le trépied en bois et la lunette, la fixant vers le sol. Il sort aussi son bocal à luciole qu’il recouvre d’un voile rouge. Invention pour permettre de s’éclairer sans obstruer la vue du ciel. Il sort aussi son relié de feuille, d’observation, une pointe de graphite, une plume, de l’encre, un support, une règle, un éventail (?) et s’assoit dans l’herbe, commençant ses observations, notant tant bien que mal ce qu’il voit .

Soudain il sursaute. Quelqu’un ? Ici ? A cette heure ? Quoi ? La reine ? Embêté qu’on le dérange dans ses observations, il bougonne.

« La carte qui m’a plus ou moins permis d’atteindre ce but était pas à jour , pourtant, elle sort de la bibliothèque royale alors je ne sais pas trop ce que ferait notre Reine dans un trou paumé comme celui-ci, à moins d’avoir eu une passion pour l’astronomie … Il n’y avait pas une fête au château aujourd’hui ou quelque chose comme ça ? »

Il ne s’est pas retourné, continue de noter.

« Centauri est pas encore dans l’alignement d’Anima … mes calculs seraient faux ou l’autre andouille s’est encore planté en recopiant les données … qu’est-ce que je peux faire pour vous ? »
.

codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Orihime Inoue | Watatsuki no Yorihime


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
90/500  (90/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Jeu 12 Fév - 0:25

Sous un ciel étoilé il peut se passer pleins de choses

Elle n'avait pas voulu se rendre à la fête organisée par la reine puisque se retrouver au milieu d'une cours qui cherchait les faveurs de la reine ne l'intéressait pas. Mais bien-sûr c'était ce soir-là quelqu'un avait tenté d'avoir la vie de la reine. Peut-être que cet homme et sa lunette d'astronomie pourraient lui être utile. C'est en s'y rendant qu'elle entendit que la reine avait disparu qu'elle n'était plus au palais, mais que personne ne savait où elle se trouvait. En entendant ceci, elle s'était tout de suite dit qu'il fallait qu'elle retrouve la reine qu'importe le temps que ça mettrait. Elle avait donc quitté le palais, avec son arme cette fois, s'étant déjà fait avoir deux fois à se retrouver loin de la ville sans arme avec elle dont une fois où elle avait dut protéger une princesse sans arme.

Donc, cette fois-ci, elle ne se ferait pas avoir. Une fois hors du palais, elle s'était mise en route, dans une direction au hasard, pensant qu'il y avait une chance pour que la reine soit passée par là. Elle marcha de nombreuses minutes avant de tomber sur une plaine. Plaine qui était recouverte de champignon d'après ce qu'elle arrivait à voir. Elle repéra aussi un jeune homme qui se trouvait plus loin dans le champ de champignon. Il semblait avoir quelque chose devant lui. La violette se dit alors qu'il avait peut-être vu passer la reine ou des personnes suspectes qui pourraient être ceux qui avait tenté d'attenter à la vie de sa majesté.

Elle se dirigea donc vers ce jeune homme afin d'obtenir des informations qui pourraient être intéressantes. Lorsqu'elle arriva au niveau de ce jeune homme, elle lui demanda alors si il n'avait pas vu passer des personnes suspectes ou la reine. Elle pensait que tout le monde dans le pays devait désormais être au courant que quelqu'un avait tenté de tuer la reine, après tout, c'était le genre de nouvelle qui circulait vite, bonne pour certaine, mauvaise pour d'autre. Apparemment, il n'avait pas entendu approcher la jeune femme, soit parce qu'il était trop concentré dans son travail, soit parce qu'elle se déplaçait toujours de manière discrète par habitude. En tout cas après s'être reis de sa surprise, il prit le temps de lui répondre tout en continuant son travail. Heureusement pour lui qu'il lui répondait sinon elle aurait dû l'obliger.

Il ne répondit pas tout de suite à la question parlant d'abord de la carte qui l'avait amené ici et qui n'était pas à jour alors qu'elle venait de la bibliothèque royale. Alors il avait accès à la bibliothèque royale ? Ce n'était donc pas qu'un simple paysan ou homme de basse naissance. Ils devaient avoir à peu près le même niveau social, à cette déduction, l'air hautain de la violette disparut, elle respectait plus ceux de son rang que tous ces gens du bas peuple qui n'avait le droit à aucune considération de sa part. Toute cette réflexion avait duré moins d'une fraction de seconde dans la tête de la tueuse et le jeune homme avait enchainé rapidement en disant qu'il n'y avait pas de raison que la reine soit venu ici et lui demanda si il n'y avait pas une fête au palais ce soir. Alors il n'était pas au courant pour l'attentat ? Ça semblait vraiment impensable pour la violette, mais si il était un membre de la bourgeoisie, comme elle, elle se devait de l'informer de ce qui était arrivé ce soir.

« En effet, il y avait une fête au palais pour l'anniversaire de la reine. Mais il y a eu un attentat durant et depuis la reine est introuvable. Je suis donc à sa recherche. »

Peut-être que cet homme et sa lunette d'astronomie pourraient lui être utile. Elle détestait recevoir de l'aide, mais ce soir, elle était prête à faire une exception. La reine passait avant ses envies de travailler seule. Puis si il n'était pas empoté, ils pourraient la retrouver plus rapidement pour que la violette la protège. Mais, il y avait une chance qu'il refuse de l'aider à retrouver la reine, ce qui semblait totalement incompréhensible pour la violette, mais elle savait que c'était une possibilité, il ne fallait donc pas qu'elle lui donne le choix. Malheureusement, elle ne pouvait pas le menacer avec son sabre, si ça avait un homme de basse naissance, elle l'aurait fait sans aucun problème, mais il ne l'était pas et elle ne menaçait pas les gens de son rang social, à moins que la reine le lui ordonne.

« Vous allez m'aider à la retrouver. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Ven 20 Fév - 6:23
Alpha ... Beta ...

Astre lève un sourcil. Lui, l’astronome. Aller chercher la reine. Et puis quoi encore. Remarque, s’il y va et dans l’hypothétique possibilité qu’on la retrouve en sa présence pourrait lui attirer quelques lettres de noblesse, en tout cas plus importantes que son métier d’astronome ou ses vrais-fausses aventures imaginaires et fantasmées qui lui servent à draguer. D’ailleurs, la fille ressemble tellement à un iceberg que l’idée de tenter de la séduire. Ou c’est plutôt la réaction qu’elle pourrait avoir, avec son sabre si elle n’apprécie pas qui l’inquiète. Tiens d’ailleurs son sabre, elle compte s’en servir pour le menacer s’il refuse ? Qu’est-ce que ça allait faire ? Ici git Astre, mort égorgé au sabre katana pour avoir refusé de suivre une inconnue parce qu’elle lui inspirait pas confiance et qu’elle n’était pas assez jolie à ses yeux et surtout parce qu’il n’avait pas fini d’observer ses étoiles. Mort pour les étoiles, ça fait classe. Mais ça fait classe quand ça arrive aux autres, pas à lui. Et puis, même s’il ne la retrouve pas la reine, y’a toujours moyens de tourner l’histoire à son avantage. Mais pour cela, il faut qu’il revienne de cette fichu plaine aux champis vivant et avec ses données. Parce qu’il serait trop bête de mourir de la main de son chef de recherche parce qu’il n’était pas là au point stratégique pour observer le phénomène astronomique, même s’il peut invoquer le problème des cartes fausses, son chef ne le croira pas. Autant exposer cela à la jeune femme

« Moi ? Vous aidez à retrouver la reine. »


Il lève les yeux au ciel, théâtralise son propos. Quand il parle, tout est dans le théâtre. Adieu personnage du scientifique, entre en scène Astre le don juan de ces dames, qui raconte toujours les mêmes fables, les mêmes histoires, qui les peaufines, change de temps en temps leur teneur si bien qu’on se demande si ce qu’il raconte a réellement eu lieu ou si ces aventures n’ont jamais quitté le décor de son imagination. Il se redresse, laisse sa lunette un instant et se retourne vers son interlocutrice. Il la dévisage, penche la tête, tourne autour d’elle pour se faire une idée autre que son avis sur son arme, sa froideur ou sa prétendue mission pour aller chercher la reine (tiens, remettons tout en question, qu’est ce qui lui dit que cette fille est bien celle qu’elle prétend être.) Il échappe un rire, s’esclaffe même.

« Voyez-vous, je suis devant un grand dilemme. Si je vous suis et que je vous aide, je risque de rater le phénomène que j’attends d’observer et qui ferait grandement avancer nos recherches, quoi qu’il se passe et quoi que cela donne. Etant donné que cela arrive exactement tous les 126 ans, le rater fera perdre ces susmentionnés 126 ans. Cela risque aussi, au mieux, de me faire perdre mon travail au pire la vie parce que mon chef m’étranglera sur place, même si l’excuse « j’étais parti cherche la reine avec une inconnue sortie de nulle part dans un coin paumé » serait une parfaite excuse, je conçois »


Son patriotisme et son attachement à la monarchie avait ses limites. Pas qu’il soit rebelle, oh non, loin de là. Mais il n’était pas non plus un fervent adorateur de la reine. La reine s’est fait enlever, très bien, laisse les personnes compétentes se charger de cela, on pourra toujours leur casser du sucre sur le dos si elles se plantent.

« Le problème, c’est si je refuse de vous aider, votre katana risque de faire connaissance avec ma jugulaire, parce que c’est votre projet n’est-ce pas si je refuse, et je me trouve un peu trop jeune pour mourir. Si bien que voici ma question. Qu’est-ce que je dois faire ? De toute façon, je peux vous prêter ma reproduction de carte mais je ne connais pas plus le coin que vous, du coup, j’ai peur d’être en trop. Vous êtes surs d’avoir besoin de moi ? Je peux vous servir à autre chose, bien entendu mais j’imagine de passer un moment galant avec moi soit la dernière de vos envies, quoi que ça ne me déplaise pas. »

Grand sourire charmeur.

.

codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Orihime Inoue | Watatsuki no Yorihime


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
90/500  (90/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Jeu 26 Fév - 18:25

Sous un ciel étoilé il peut se passer pleins de choses

Elle n'avait pas le choix, elle avait beau ne pas aimer recevoir d'aide pour ses missions, le fait de retrouver la reine au plus vite et ceci, même si elle devait faire quelque chose qu'elle n'aimait pas comme prendre l'aide de quelqu'un. Elle dit donc au jeune homme qu'il allait l'aider à retrouver la reine. Mais il ne répondit pas tout de suite, laissant un blanc s'installer. Est-ce qu'il hésitait vraiment à aller sauver la reine ? Le problème était qu'il s'agissait d'un homme de la noblesse, tout comme elle, elle ne pouvait donc pas se permettre de le menacer, elle avait tout de même un minimum de respect pour ceux de son rang. Finalement, il reprit la parole, comme surpris qu'elle lui demande de l'accompagner. Elle hocha alors légèrement la tête en guise de réponse. Oui, lui, il n'y avait personne d'autres ici à part eux de toute façon.

Mais le comportement du jeune homme changea rapidement. Il se redressa et se tourna vers elle dans un mouvement théâtral. Il se mit alors à la regarder et à tourner autour d'elle, elle n'appréciait pas ce genre de comportement et sa main se serra légèrement sur le manche de son katana, mais elle ne fit rien qui pourrait être considéré comme agressif. Il se remit devant elle une fois qu'il eut fini de faire son tour et il se mit à rire, la violette fronçant alors légèrement les sourcils. Prenait-il donc tellement à la légère le fait que la reine soit peut-être en danger. Elle eut rapidement sa réponse lorsqu'il reprit la parole pour lui annoncer qu'elle était face à un dilemme. Un dilemme ? Il lui expliqua alors qu'il risquait de rater un phénomène astronomique rare si il partait à la recherche de la reine et que son patron risquait de le renvoyer ou de le tuer. Et alors ? Sa vie n'avait pas d'importance comparée à celle de la reine, aucune vie ne valait celle de la reine. Il lui dit ensuite l'excuse qu'il pourrait donner à son chef et elle se rendit compte qu'elle ne s'était pas présentée, par habitude. Il la prenait peut-être pour l'une de ses barbares du bas peuple, elle devait régler ce petit problème.

« Je me nomme Acide. J'appartiens à la cours de sa majesté. »

Il était évident qu'elle ne pouvait pas dire qu'elle était une espionne et tueuse personnelle de la reine, il devrait se contenter de savoir qu'elle appartenait à la cours et qu'ils avaient donc un rang social équivalent puisqu'il avait accès à la bibliothèque royale. Il reprit ensuite la parole pour dire à la jeune femme que le problème était qu'elle voudrait sûrement le tuer si il refusait de l'aider. Il avait presque raison. Si il ne lui avait pas dit qu'il avait accès à la bibliothèque royale, elle l'aurait très certainement menacé et tué si il avait vraiment refusé, le prenant pour un de ces rebelles, mais là, elle ne pouvait pas se le permettre. Elle écouta ensuite attentivement tout ce qu'il lui dit, y compris sa proposition de lui donner sa reproduction de carte et l'idée de passer un moment galant. Tch, les hommes étaient vraiment des êtres qu'elle ne pouvait pas supporter.

« Je n'aurais pas demandé l'aide de quelqu'un d'inutile. Votre lunette astronomique peut-être utile. Et vous devez certainement savoir vous repérer avec. »

C'était tout ce dont elle avait besoin, la lunette lui permettrait de voir plus loin et étant donné qu'elle était nyctalope, elle n'avait pas besoin de plus pour voir parfaitement. Et lui, il ferait en sorte qu'ils ne se perdent pas. Elle n'allait pas lui demander de se battre, il ne semblait pas fort et il si elle lui mettait une épée entre les mains, elle était persuadée qu'il se blesserait avec. Si il s'inquiétait toujours pour son patron qui risquait de le virer ou de le tuer, elle pourrait aller lui parler. Elle détestait rendre service, mais si c'était la seule chose qu'elle devait faire pour qu'il l'accompagne et qu'elle puisse retrouver la reine, elle était prête à faire ce sacrifice.

« Et pour votre patron, je suis prête à aller parler avec lui si vous faire renvoyer vous inquiète. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Ven 6 Mar - 23:31
Ego

Plus elle donnait d’explication, plus il ne voyait pas trop ce qu’il pouvait faire pour l’aider. Mais visiblement, elle semblait confondre sa lunette astronomique avec une longue vue. Il se serait fait une joie de lui expliquer les lois d’optiques nouvellement découverte à Irréel et qui avait permis la création de son petit bijou, de son bébé, de la prunelle de ses yeux, alias sa lunette astronomique. Un problème s’annonçait cependant à ses yeux. Maintenant qu’elle avait dit qu’elle était de la cour, et, au vue du katana, probablement faisant partie du service d’ordre, elle était tout à fait en droit de lui voler, non pardon, de lui réquisitionner sa précieuse acquisition ou plutôt celle du centre d’astronomie. Il s’apprêtait à répondre, choisissant ses mots tant bien que mal pour sauver sa précieuse lunette quand elle le traita d’être inutile. Bon d’accord, c’était un peu ce qu’il essayait de lui démontrer depuis tout à l’heure, qu’il allait être inutile dans ses recherches et que du coup, il fallait le laisser en paix pour qu’il fasse ses fichus observations et qu’il puisse rentrer chez lui et se coucher, sans plus s’occuper de cette drôle de bonne femme et de la prétendue disparition , oui parce qu’il n’arrivait pas à se faire à l’idée que la femme surement la plus surveillée et protégée du pays ait pu disparaitre avec son accord ou contre son grès, à part si ce sont des branques qui sont chargés de sa protection. Fait gaffe, Astre, tu en a probablement une devant toi des branques en question, alors ne pense pas trop fort. Se faire traiter d’inutile et surtout par une femme, était pour lui proche de l’insulte suprême. Il lança un regard au ciel, jaugeant le temps qu’il lui reste. Il retire la lunette de son trépied et la lui tends.

« Regardez et dites-moi ce que vous voyez »
Il avait déjà la réponse. Même en faisant tous les réglages possibles et imaginables, elle aurait un résultat toujours identique. Rien. Elle n’y verrait rien. Les lentilles utilisées sont trop puissantes pour être utilisé sur un objet terrestre. Mais ça, à part des notions d’optiques et/ou d’astronomie, elle ne pouvait pas savoir. Mais Astre fulmine, blessé dans son orgueil. Il la laisse se battre avec l’objet, un sourire amusé aux lèvres, prêt à rattraper sa lunette si elle la lance de colère.

« J’imagine que vous êtes au final complétement perdue et pas fichu de vous servir d’un astrolabe, d’un sextant et que vous n’avez pas pris le temps de vous munir d’une boussole dans votre précipitation, je me trompe. Je me demande qui est le plus inutile de vous deux. Vous avec votre katana complétement paumée et probablement incapable de retrouver le chemin du palais s’il vous prenait l’envie de rentrer ou moins qui, même si je ne peux pas vous dire où on est exactement sur la carte, je saurais quand même toujours rentrer chez moi. Si je suis si inutile que ça, je vous laisse vous débrouiller ici seule, vu ? »


Il soupire et fouille son sac à la recherche d’une boite de velours noir, sortant un tube de métal, la lunette de rechange. Il tend à Acide la lanterne pour qu’elle l’éclaire et démonte la seconde lunette, changeant les lentilles pour en faire une longue vue.

« Je vous accompagne mais je vous préviens. Dès que c’est l’heure de mon phénomène, je plante mon trépied et je bosse, que vous ayez retrouvé la personne que vous cherchez ou non. De toute façon, qu’est-ce que j’y gagne à vous aider retrouver la Reine ? Dites-moi, un peu, qu’on rigole. Et puis, de toute façon, si vous me tuez , vous ne pourrez pas rentrer. Pensez y.»



.

codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Orihime Inoue | Watatsuki no Yorihime


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
90/500  (90/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Ven 13 Mar - 20:10

Sous un ciel étoilé il peut se passer pleins de choses

Il était vrai que la jeune femme ne s'y connaissait absolument pas en astronomie et avec toutes ces nouvelles technologies crée dans ce domaine. Pour elle, si il pouvait voir aussi loin avec sa lunette astronomique alors cela pourrait servir de longue-vue, c'était d'une logique implacable dans la tête de la violette. Mais apparemment, elle se trompait et le jeune astrologue ne tarda pas à lui faire remarquer d'une manière qu'elle ne pourrait pas réfuter. Il lui demandait de regarder dans la lunette après lui avoir tendu cette dernière. La violette la prit et fixa le jeune homme quelques instants avant de mettre la lunette en position pour regarder au loin, mais... elle ne vit rien. Elle releva alors la tête et tendit de nouveau la lunette au jeune homme sans lui avoir dit ce qu'elle avait vu, ou plutôt ce qu'elle n'avait pas vu. Il reprit alors pour prendre la parole supposant qu'elle était perdue et qu'elle ne saurait pas se repérer à l'aide de divers instruments dont il donna le nom. Pour le fait qu'elle ne saurait pas se repérer avec ces instruments il avait raison, mais qu'il ose penser qu'elle était assez idiote pour se perdre ne plaisait pas à la violette. Il supposa même qu'elle était la plus inutile des deux avec son katana alors que lui possédait une carte. Il lui dit même que puisqu'il était inutile, il pouvait la laisser se débrouiller seule ici.

« Je suis parfaitement capable de rentrer au palais, sans vos sextants ou autres instruments. »

Elle dut s'arrêter sinon elle aurait trahi le fait que la nuit et le noir étaient ses éléments. De par son travail, elle était obligée d'avoir un certain sens de l'orientation, après tout, ce serait embêtant qu'alors qu'elle avait fini sa mission, elle ne puisse pas retourner au palais parce qu'elle serait perdue. Et avoir une carte serait trop dangereux, n'importe qui pourrait la trouver et faire le rapprochement avec sa majesté. Mais ça faisait partie des choses qu'elle ne pouvait pas dire à l'homme face à elle. D'ailleurs, elle regretta rapidement de s'être énervée et de ne pas l'avoir laissé penser qu'il lui était utile pour ça. Tch, ne jamais perdre son sang-froid faisait normalement partie de son travail.

Le jeune homme se mit ensuite à soupirer et à fouiller dans son sac. La jeune femme l'observait faire, se demandant ce qu'il allait se passer maintenant. Mais il ne se passa rien de spécial. Il tendit la lanterne à la violette qu'il l'attrapa et l'éclaira alors qu'il changeait les lentilles de sa lunette astronomique. La violette ne cherchait même plus à comprendre ce qu'il se passait ou ce qu'il pouvait faire. Il ne tarda cependant pas à reprendre la parole pour lui "expliquer" ou plutôt pour la prévenir qu'il allait l'aider, mais qu'il s'arrêterait dès que ce serait l'heure de son phénomène astrologique. Il lui demanda également ce qu'il gagnait à sauver la reine et que si elle le tuait, elle ne pourrait pas rentrer, chose qu'elle avait réfutée un peu plus tôt. Mais, il avait vraiment besoin d'une raison pour sauver la reine ? Personne ne devrait avoir besoin d'une raison pour sauver celle qui les dirigeait tous.

« Il vous faut une raison pour sauver notre reine ? »

La jeune femme le regarda encore plus froidement en posant cette question. Dans sa tête si il lui fallait une raison, il y avait une chance pour qu'il fasse donc partie de ceux qui sont contre la reine, donc un ennemi de cette dernière. Elle devait le garder à l'œil, c'était désormais une nouvelle raison pour qu'il l'accompagne et qu'il l'aide à trouver la reine, elle pourrait le surveiller et juger si il était vraiment un ennemi de la reine ou non. Elle se mit donc à marcher et après quelques pas tourna le regard pour voir si le jeune homme la suivait. Quand elle fut sûre qu'il marchait derrière elle, elle ralentit le rythme pour être à son niveau, ainsi le surveiller serait plus simple. Elle resta silencieuse le temps qu'ils marchèrent lançant de temps en temps un regard vers sa lunette astronomique.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre] Lun 16 Mar - 7:12
CENTER>
Envoi.

Astre la regarde sans grande considération à la déclaration. Il est incrédule et demande à voir pour croire. Même il serait le premier à rire en la voyant tourniquoter dans la plaine sans but, en espérant s’y retrouver. A moins d’avoir un certain don ou de la chance, il ne voyait vraiment pas comment elle pourrait s’y prendre. Elle ne semblait rien connaitre à l’astronomie alors elle ne saura pas non plus se diriger avec les étoiles. Parce que dans le genre carte infaillible, les étoiles se posent là, ce sont même les meilleures. Parce que l’étoile polaire, bah, elle indique toujours le nord et qu’il suffit de chercher une casserole dessinée dans le ciel pour la repérer. A défaut, le w de Cassiopée à la bonne saison et suivre le prolongement pour trouver cette fameuse étoile boussole. Astre soupire, rangeant pèle mêle tout son joyeux matériel, prenant garde à ne pas casser ses lentilles et le télescope de base. Lui qui avait été si heureux d’arriver à bon port était repartie à pied avec son lourd matériel sur le dos, marchant lentement alors que la fille marchait vite devant lui. Pas la peine de se fatiguer inutilement. Vois le bon côté des choses, gamin. Si tu aides à retrouver la reine, peut-être qu’on te donnera quelque chose pour te récompenser. Et là, tu sais déjà ce que tu demanderas. Une monture. Histoire de ne plus te payer tes longues marches solitaires à travers le territoire.

Astre tique. Y’a encore quelqu’un dans ce monde qui fait quelque chose pour des clopinettes ? Dans le langage courant, on appelle ça un pigeon. Tiens, elle, d’ailleurs, si elle court après la reine, c’est bien parce qu’elle est payée pour le faire. Qu’elle ne vienne pas lui parler de patriotisme et de sacrifice. Les monarques sont remplaçables et le peuple en général amorphe. Même si la reine d’Irréel tient la baraque depuis un sacré bout de temps
.

« J’ai lu dans un livre que lorsque le régime d’un pays était une monarchie comme la nôtre, il y a avait en moyenne 4% de la population qui se rebellait, appelons les les têtes brulées, 6 à 8% qui suivait docilement et aveuglement le régime en le soutenant, appelons les les aveugles dirigeants, et le reste qui se contentait, excusez-moi l’image, de bécher son carré de radis, qu’importe qui dirige et qui « résiste ». Tout l’art des aveugles est de convaincre la catégorie « bêcheur de radis » soit de continuer à bécher tranquillement leur carré en ne s’occupant pas de ce qui se passe là-haut, soit, s’ils souhaitent faire quelque chose de plus poussé de leurs dix doigts de les rejoindre. Tout l’enjeu des têtes brulées est de dire aux bêcheurs de radis que s’ils les rejoignent, ils auront le droit à un monde meilleure parce que l’actuel est nul. En attendant, moi je suis un bêcheur de radis de la première catégorie. Je m’occupe de mon carré. »


Il reprend son souffle, se concentrant sur la charge qu’il porte sur son dos. A l’échelle humaine, les étoiles restent constantes et il n’y a au final qu’elle qu’on peut croire sur la longue durée parce qu’elles ne trompent jamais. La preuve, lui quand il raconte ses aventures imaginaires, les filles le croient sur paroles alors que ce sont de beaux mensonges, de belles histoires .Silence, long silence alors qu’il guette quand même autour, au cas où mais rien ni personne
« Et puis « sauver » toute de suite les grands mots. S’il était vraiment question de sauvetage et que la reine aurait été enlevée, vous seriez venues avec un détachement de cavalerie et j’aurais vu passer deux corps d’armée lors de mon chemin. Votre problème, c’est que vous n’êtes pas fichus de savoir ce qui s’est passé avec la reine, que vous n’avez plus personne pour personnifier la monarchie. »


Il pose son matériel au sol, recommençant à tout déballer.
« Sur ce, c’est l’heure, faut que je travaille. Vous n’aurez qu’à rapporter la lunette à la société royale de science quand vous rentrerez.
Il ressort son matériel, remonte le trépied en tirant la langue. C’était vraiment la partie qu’il détestait.
« Si vous voulez continuer, levez le nez vers le ciel. Vous voyez la casserole au-dessus de votre tête. Pour continuer à chercher, suivez le bord de la casserole. Si vous voulez rentrer, visez le w . Bon courage »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre]
Revenir en haut Aller en bas

Jour 5.2 - Sous un ciel étoilé, il peut se passer pleins de choses [PV Astre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Photographies du ciel
» Daniel ♦ Ciel Etoilé [LIBRE]
» Conversation sous ciel étoilé >Mélodie
» Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Le Monde Irréel :: La plaine aux champignons violets à points verts-