Partagez|

Légendes Eternelles [ RPG ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Suzuno Fuusuke - Inazuma Eleven
Age : 22


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
46/500  (46/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Légendes Eternelles [ RPG ] Sam 7 Juin - 5:02


Légendes Éternelles

Forum RPG inspiré de La Guerre des Clans d'Erin Hunter




Contexte


De nombreuses lunes avant l'aube des Clans, le ciel était souvent traversé par des débris datant de l'origine du monde. Un jour, une immense météorite, grande comme toutes les forêts du monde vînt s’abattre au cœur de la légendaire forêt des Hêtres Vermeils. Qui fût sans aucun doute la plus belle forêt de tous les temps. Les peupliers qui y poussaient étaient immenses et leurs ramures offraient une multitudes d'abris aux milliers d'oiseaux qui survolaient ces bois. Les rivières qui coulaient dans cette vallée giboyeuse regorgeaient de poissons multicolores et les cours d'eau venaient se jeter dans des lacs plus limpides et clairs les uns que les autres. Lors de l’impact, la terre fût dévastée, brûlée, réduite en cendres. Les arbres s’écroulèrent. Les feuilles crépitèrent, et les branches s’enflammèrent. Les animaux voulurent fuir désespérément, d'autres acceptèrent leur sort et moururent avec leur terre natale.

Quand l’astre vint heurter la surface de la Terre, au même moment, une chatte donnait la vie à trois chatons sur le versant d’une montagne qui surplombait les bois des Hêtres Vermeils. Elle vît le météore déchirer le ciel et s’embraser avec le soleil couchant. Elle ressentit l’impact tel un gigantesque tremblement et un souffle d’air chaud malsain. Elle vît l'immense forêt mourir lentement, sous ses yeux. C'était comme si la mort avait prit la forme d'un météore et était venue abattre toute forme de vie sur la Terre. La jeune mère se sentait seule au monde. Quoique, pas tant que ça... elle se tourna vers ses trois petits et décida que l'heure était venue de les nommer. Le premier reçut pour nom Céleste, en référence à l'astre tombé du ciel. Puis, elle appela le deuxième Onyx, pour la profonde noirceur des jours à venir. Quant à la dernière, la plus frêle, elle choisit le nom d’Isis, en souvenir du lieu paisible qu’étaient ces bois. Un vieux matou très sage lui avait parlé d’Isis comme d’une déesse protectrice de la vie et d’un symbole d’espoir.

L'un des chatons fût doté de grands pouvoirs: Céleste arrivait à décrypter des signes dans les cours d'eau et les orages. Quelques lunes après sa naissance, quand il devint assez fort pour voyager, il s'élança à la recherche du météore et abandonna sa famille. Quelque chose l'animait, ses pattes marchaient d'elles mêmes vers une destination qu'il ne connaissait pas encore mais qu'il cherchait à tout prix. Pour quelles raisons? Céleste n'aurait bientôt plus à se poser tant de questions. Il parcourut furtivement avec inquiétude les terres calcinées et désertes. Le silence demeurait dans l'ancienne forêt. Avec la plus grande discrétion, bien qu'il fût sans doute le seul être vivant assez inconscient pour venir s'aventurer sur ses terres où nulle vie ne pouvait s'établir, il marcha jusqu'au cœur de l'ancienne forêt. Chacun de ses pas soulevait des volutes de fumée. Il ne tarda pas à trouver le cratère où l'astre était venu se heurter. Il trouva l'objet de sa quête et l’examina avec soin. C'était un rocher immense, grand de cinq longueurs de queue. De couleur noire, il était semblable aux autres rochers qui existaient déjà sur Terre. Mais avec la lueur de la lune ce rocher avec des reflets gris argentés scintillants, comme si des petites étoiles étaient incrustées dans la pâte de la roche. Sous le poids de la fatigue, il finit par s’écrouler au pied du météore. À son réveil, ses pattes étaient ankylosées et une brume grise épaisse recouvrait la forêt. Céleste ne se souvint pas avoir rêvé cette nuit. Mais instinctivement il quitta le cratère et entreprit de retrouver sa famille et sa terre natale. Combien de temps s'était-il absenté? Les jours s'étaient écoulés si rapidement, il en avait perdu le compte. La pleine lune avait du être ronde deux fois au moins depuis son départ.

Quand il revînt dans cette partie de forêt intacte où il avait grandi avec sa mère, il retrouva son frère et sa sœur, ainsi qu'un troisième chat, un mâle qui lui était inconnu. Tous trois étaient morts. La clairière empestait la mort et le sang froid. Le sang avait séché et formé des croûtes sur leur pelage. Les larmes montaient aux yeux du jeune chat. Ils s'étaient sûrement fait attaquer d'après les profondes entailles qu'il pouvait aisément discerner. Alors qu'il se maudissait de les avoir quittés, il entendit des petits miaulements stridents qui semblaient provenir d’une branche basse. Les tâches de sang sur le sol laissées par sa sœur ne provenaient pas toutes de ses plaies profondes. Des traces étaient visibles vers le bas de son ventre et sa position était sur la défensive. Tout indiquait au félin qu'elle ne s'était pas battue. Elle devait être en train de mettre bas et son compagnon, le mâle que Céleste n'arrivait pas à reconnaître, avait dû essayer de la défendre. Avec son frère ils avaient du tenter d'empêcher le tueur d'agresser Isis. Mais d'après ce tableau macabre, Céleste comprit que leurs efforts furent vains. *Les gémissements dans l'arbre qu'il venait d'entendre, ça devaient être les petits d'Isis!* Il trouva la progéniture d'Isis dans le creux d'un arbre au niveau d'une branche basses. Leurs piaillements étaient faibles et plaintifs. Les deux petits chatons qu'il trouva sur cette branche semblait épuisés, terrifiés et morts de faim. Céleste récupéra les deux orphelins et s’en occupa comme s’il en était le père. Il devait bien cela à sa sœur. L'un était noir comme son frère, l'autre tigré comme sa sœur. Il les nomma donc Onyx et Isis pour honorer la mémoire de ses défunts proches. Il eut beau leur demander s'ils avaient vu l'agresseur de leur mère et de son frère, mais à chaque fois les petits se mettaient à trembler et à pleurer. Ils étaient incapables de décrire l'agresseur de leurs parents. Pourtant l'odeur qui imprégnait la clairière, lorsque Céleste avait découvert les deux corps sans vie, lui rappelait étrangement une odeur féline. Un mauvais pressentiment arpentait les pensées du mâle au pelage immaculé. Céleste écouta les signes qu’il trouva dans les flaques et emmena les petits ailleurs, en sécurité ; la menace rôdait sûrement encore. Il n'avait plus la conscience tranquille et avait l'impression d'être sans cesse observé par quelque chose de dangereux et de sournois tapis dans l'ombre.

Ils traversèrent hâtivement les terres dévastées et poussiéreuses mais soudain, le ciel s'assombrit et de violentes bourrasques les malmenèrent. Ils coururent sous une pluie cinglante à la recherche d'un abri. Cette terre était déserte. Ils se dirigèrent vers le cratère car seul le météore pouvait les protéger de cette tempête. La poussière qui recouvrait le sol depuis toujours se transforma au contact de l'eau en une boue noire et poisseuse qui recouvrit les pelages des trois félins mais les deux petits s'endormirent sans peine tandis que Céleste veillait. Le lendemain matin l'orage s'était calmé et ils prévirent de repartir. Mais surgit du haut du rocher une panthère sombre comme l'ébène et aux yeux jaunes étincelants de médisance. Céleste voulut protéger les deux chatons, mais ses crocs et ses griffes n'étaient pas de taille à réduire en pièce un tel fauve. A l'instant où le félin bondissait sur lui en poussant un rugissement assourdissant pour lui asséner un coup fatal, Céleste lui rendit son cri avec cette même fureur et cette rage qui animait son cœur. Sous les yeux ahuris des deux chatons, une puissante vague déferla sur le prédateur et l'emmena au loin. Céleste qui s'était arrêté de respirer durant un instant, haletait désormais. Le sombre félin n'était qu'à une longueur de queue de lui. Son pelage était trempé mais la panthère était assommée, perchée dans un arbre. Il se tourna vers les deux petits. Isis regardait ses pattes tremblantes. *Serait-ce elle?* Tous les trois étaient sains et saufs. Céleste n'en revenait pas mais il n'y avait pas une seconde à perdre. Le monstre était sonné et ils en profitèrent pour s'enfuir. Céleste ne reçut plus de signe depuis ce jour. Les deux jeunes grandissaient. Et le doyen veillait sur eux nuit et jour. Il observait que quelque chose avait changé. Tous les trois étaient devenus différents… Son combat avec la panthère demeurerait encore bien trop confus. D’où pouvait provenir une telle vague dans un désert de cendres et de ruines.

Il ne fallut que quelques lunes à Céleste pour comprendre. Dans les moments de peur, de colère, où ils ne contrôlaient plus leurs sentiments, des choses incroyables se produisaient. Lors d’une belle journée ensoleillée, Onyx fut pris en chasse par un renard et la foudre vint déchirer le ciel, effrayant le prédateur. Et Céleste remarqua que les empreintes dans la poussière et la cendre que laissaient Isis, étaient recouvertes peu à peu de jeunes pousses. Céleste observa longuement les nuages, les plaines, les ruisseaux, à la recherche d’un signe. Enfin, il contempla les étoiles. En chœur, elles s’adressèrent à lui. « Trois chats liés par le sang seront capables de rétablir les forces qui habitaient jadis la luxuriante forêt des Hêtres Vermeils, et ils en assureront l’équilibre ». Céleste, au lever de la pleine lune, alla retrouver son neveu et sa nièce. Tous les trois, ils gravirent le grand rocher et devant le firmament Céleste chargea ses parents de la mission confiée par les astres : constituer chacun un Clan. Au petit matin, ils partirent à la recherche de tous les chats du pays afin de les recruter. Les élus qu'ils avaient choisis pour apporter la paix dans ces bois durent s'allonger par une nuit de plein lune au pied du morceau de l'astre, sans doute ancien de milliards de lunes. A leur réveil, il découvraient leurs pouvoirs et ainsi leur appartenance à un Clan.

Le Clan d’Onyx était constitué des chats qui recevaient la capacité à maîtriser le feu et invoquer les orages. Ils se décrivaient également comme les plus robustes, les plus courageux et les plus mystérieux.
Le Clan Céleste regroupait les chats les plus rapides, les plus sincères et également ce qui développait la capacité à maîtriser les vents et la glace.
Enfin, le Clan d’Isis constituait le clan des gardiens de la vie. Les félins qui appartenaient à ce Clan étaient reconnus pour leur grande sagesse et pour leur calme. Et ils apprennent à manipuler les forces de la terre et de l’eau. Ensemble ils réaménagèrent l’ancienne forêt et elle repoussa plus verdoyante que jamais et tous veillaient à ce que l’équilibre demeure maintenu.

Mais ces pouvoirs ne pouvaient pas être remis à tous les chats. Les chatons atteignant l’âge de six lunes, devaient se rendre à l’assemblée qui réunit les trois Clans à chaque pleine lune. Lors de cette cérémonie, ils apprenaient quels étaient leurs véritables pouvoirs et donc s’ils devaient changer de Clan ou non. À compter de ce moment, les chatons devenaient des apprentis. Puis après de nombreuses lunes d’apprentissage, s’ils réussissaient à montrer leur loyauté au Clan, ils recevaient leur nom de guerrier et appartenaient à celui-ci. Les chats qui représentaient une trop grande menace pour l’équilibre de la forêt n’étaient pas invités à prendre part aux cérémonies. Et le rocher était toujours gardé par une sentinelle de chaque Clan pour éviter que des chats dotés de mauvaises intentions ne viennent s'y assoupir...


(c) Hyou for Légendes Éternelles

Infos



▬ Contacter Étoile Maudite en cas de problème


Actualités


♦ Avril 2014: Ouverture du forum & Réalisation du nouveau Contexte.
♦ Construction progressive du forum avec l'arrivée de nouveaux membres, de nouveaux partenaires et de nouveaux membres du staff.
♦ Projet d'un nouveau Design & codage.
♦ Recherche d'un Événement à venir prochainement.


Statistiques


Ouvert en Avril 2014 ;
30 membres pour 1900 messages.

RulesPresentationPartnershipsForum

© Never-Utopia

_________________

 

Maxime.
18 ans.
Fille.
Etudiante en double cursus art et staps.
Timide et sauvage.

   

Swatch.
11 ans.
Fille des quartiers riches.
Se trimbale toujours avec une poupée entre les mains.
Ressemble elle même à une poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légendes Eternelles [ RPG ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» légendes du pays des vikings... suite
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril
» Contes et Légendes de Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Les Premiers Pas :: Les Potes d'Irréel :: Partenariats :: Koupains-