Partagez|

Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Alluka Zoldyck (Hunter x Hunter) - Ringo Tsukimiya (Uta no Prince Sama)
Age : 19


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
19/500  (19/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Sam 5 Avr - 17:42
Coraline jouait dans sa chambre, en empilant des legos pour en faire une tour géante. 

Mais cette fois-ci, c'était beaucoup moins amusant. Son frère et sa sœur n'étaient pas là, ses parents travaillaient et n'acceptaient pas d'être dérangé, et elle avait l'impression que toute la maison était moins marrante. 

Elle préféra se lever, engloutir son repas qu'elle avait apporté dans sa chambre pour le manger tranquillement, rédiger un petit mot à l'intention de ses parents avec dessus : "Je suis partie pour aller..." Pour aller où ? Coraline ne savait pas encore. Elle réfléchit. Près de la Seine, tiens. Le soir, c'était très beau, avec toutes les lumières. Coraline aimait bien y aller, c'était un plaisir assez rare, comme ses parents étaient souvent près d'elle. Mais la Seine c'est long, il fallait trouver un bel endroit. 

Prise d'une illumination, Coraline finit d'écrire : "... au pont des Arts". Ce n'était pas loin ; elle habite dans le 6ème arrondissement. 

Elle mit un petit manteau, pas trop chaud car le temps devenait doux, puis enfila ses bottes avant de sortir à pas feutrés, pour ne pas que ses parents l'entendent, et déposa le post-it sur le mur. 

Aussitôt la porte fermée, elle sourit de satisfaction et dévala les escaliers. Elle essaya tout de même de faire attention, se serait trop bête de tomber dans la précipitation. Malheureusement, elle finit de descendre sur les fesses. Et heureusement, elle n'avait rien de cassé. 

Cette petite chute ne l'empêcha pas de sortir de son immeuble, puis de se dépêcher vers le pont. Ce qu'elle aimait, dans ce pont, c'était, en plus de la vue, les cadenas qui étaient accrochés tout partout. C'était toujours drôle pour elle de voir ce que des couples gravaient ou écrivaient sur leur cadenas. D'ailleurs, Coraline avait toujours dans sa poche un cadenas, au cas où elle voudrait elle aussi s'amuser à en mettre un. Bien sûr, c'était totalement improbable, elle n'avait personne. 

Enfin arrivée sur la passerelle, elle fit un grand sourire et inspira l'air du soir. Elle avait vraiment envie de rester là. La jeune fille s'assit sur le banc, ses petites mains sur ses genoux. Un jeune couple se posa derrière, pour pouvoir graver leurs initiales. 

Le jeune homme, ne faisant pas attention à Coraline qui était derrière, se mit plus à son aise en la poussant avec son dos. La petite normande, surprise, n'eut pas le temps de bien réagir et fit sa deuxième chute de la soirée. Cette fois-ci, ce n'était pas simplement sur les fesses, mais sur son nez qu'elle tomba. Celui-ci commença à saigner tandis que Coraline se relevait. Elle porta sa main à son nez, gémissant :

« Ouille... »

Ça faisait mal, mais encore plus car le couple l'avait totalement ignorée, et ne s'était même pas excusé. La petite avait les larmes aux yeux, et essayait de stopper le sang qui coulait.



Hors RP : J'espère que ça te plait ce que j'ai écrit o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Sam 5 Avr - 18:06
Enfin libre. Enfin la nuit. C’est vraiment le moment de la journée que je préfère. Quand la nuit recouvre le monde et que tous les chats deviennent gris, on ne me regarde plus de manière étrange. Je ne suis pas bizarre. Mais un Asiatique aux yeux bleus ça attire l’intention tout de même. Je me laisse aller le long des quais. La journée de travail est finie. Il est prés de vingt heures. Après les cours, l’étude et les réunions avec les parents ou les profs, la journée se termine.  Un sac de collégiens sur l’épaule gauche, j’ai vraiment la dégaine d’un lycéen avec ma paire de baskets, mon jeans noir délavé et mon sweat blanc et ma veste noire. Dure de croire que c'est moi qui donne les notes.


Il fait bon ce soir, la saison chaude revient. Ce n’est pas pour me déplaire. Ce n’est pas que je n’aime pas le sale temps parisien. Mais ici il ne connaisse pas l’hiver. Le grand froid du nord me manque. Ces mois sombres où la nuit la température tombe en dessous de moins vingt, où la neige ne fait que tombé en flocon, où le ciel est du bleu le plus pur quand il chasse les nuages. Le Grand Nord me manque.


Je descends la rue en croisant des gens que je frôle sans les voire. Je tire un paquet de clopes de ma poche où il est écrit « FUMER TUE ». Te toute façon faudra bien crever un jour. Je dois avouer que je fume plus par esprit de contradiction que par ce que j’aime vraiment ça. On n’a pas le droit de fumer dans la salle des profs, il y en a tant qui on arrêter qu’à chaque fois que je sors m’en grillé une, j’en vois quelqu’un qui serrait prés à m’arracher le bras pour en avoir une. Les parents qui tirent la gueule en sentant l’odeur de fumer que je trimballe avec moi. Rien que de savoir que je suis le prof d’anglais de leurs sales gosse sa leur fait mal, un coup a l’estomac. Mais le plus sympa c’est en sortie scolaire. Je vous jure. Quand je me fais le porte-parole des fumeurs et que l’on supplie le chauffeur pour la pose clope. En général il cède avant moi. Mais ce qui est le plus cool dans cette histoire c'est quand les jolies filles de terminal viennent me taxer la clope. Elles sont bien mignonnes, c’est presque des femmes. Ne me regardez pas bizarrement, je ne suis pas vieux ni pervers. De toute façon les parents les brident tellement qu’elle vient fleureter avec le feu à mon côté. Rassuré vous, j’aime bien les filles, mais j’ai toujours eu une préférence pour les mecs. Et yen a des pas mal cette année dans ma classe principale. Surtout un, mais bon, dans mon milieu on ne peut surtout pas mêler travaille et plaisir. Sinon c’est le suicide professionnel assurer.


Bon l’important n’est pas là. Je ne suis pas méchant, même gentil plus tôt et je prends la vie comme elle vient. Je ne vais pas me la compliquer plus qu’elle ne l’est déjà. J’allume donc ma clope. Plaisir salvateur. Je fais quoi moi ce soir ? Les potes sont tous à gauche, à droite. Même Mani ne répond pas. Merde, j’aurais du rappel la semaine dernière. Je me laisse emporter par les rues. Paris est belle la nuit. Elle vibre, pulse au rythme qu’elle seule connait. Il faut savoir se laisser guider sans résister. J’aime cette ville, comme une maitresse intouchable, insaisissable. Mais clope s’éteint. J'en allume une nouvelle. Je suis sur le pont des Arts. Les couples y ont accroché leur cadenas pour sceller leur amour. C’est là que je l’ai vue pour la toute première fois. Cette toute petite fille qui ne devait pas avoir dix ans. Invisible malgré le kimono qu’elle portait. Elle s’était assise sans bruit sur un banc et un couple l’avait fait tomber. Que faisait-elle ici ? Seule ? Je m’approche doucement. Je ne veux pas l’effrayer. Je sors un paquet de kleenex de mon sac et lui tend un mouchoir blanc. Je lui souris et m’assit en tailleur sur le sol pour être à son hauteur. La clope au coin de la lèvre. La fumer monte en douceur et disparait dans le ciel noir.

     –    Tiens, ma belle. Tu vas bien ?

Je parle d’une voix douce que j’espère rassurante.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Alluka Zoldyck (Hunter x Hunter) - Ringo Tsukimiya (Uta no Prince Sama)
Age : 19


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
19/500  (19/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Sam 5 Avr - 21:35
Coraline avait ses cheveux noirs dans la figure, les larmes commençaient à rougir ses yeux, son nez saignait et le sang avait taché son visage et son kimono. Elle devait avoir une tête horrible. Comment allait-elle faire pour rentrer chez elle, sans que les autres ne la regardent bizarrement ? 

Elle toussa légèrement. De la fumée s'élevait à côté d'elle, elle sentait une présence. Un jeune homme au cheveux noirs et aux yeux bleu, avec de fins traits asiatiques, lui demandait si elle allait bien. 

La jeune fille se calma un peu, la voix du garçon la rassurait. Mais Coraline ne répondit rien, elle ne tourna presque pas la tête vers lui, elle ne voulait pas qu'on la voit avec cette tête horrible. Elle prit timidement le mouchoir, et fit bouchon dans ses narines pour éviter qu'elle ne saigne. 

Après s'être essuyé le visage avec sa manche, Coraline regarda enfin celui qui l'avait aidée dans les yeux. Toujours sa main collée sur son mouchoir pour éviter qu'il ne tombe, elle essaya de reprendre son ton habituel, celui si joyeux, si pétillant. Elle savait que sa tête ne collait pas avec les mots qu'elle prononçait, mais qu'importe. 

« Merci monsieur ! »

Elle songea ; cet homme devait peut être du même âge qu'elle, un peu plus vieux sûrement. Mais c'est vrai qu'elle était petite. Elle ne comprenait pas vraiment la notion "d'âge". Coraline devait être une adulte, mais elle ne l'était pas vraiment. 

La jeune fille en kimono lâcha par inadvertance le mouchoir, laissant couler le sang. Coraline s'affola un peu, elle ne voulait pas que son manteau et que son kimono soient mouillés de sang ! 

Avec sa main plaquée sur son pauvre nez, elle demanda au gentil monsieur à la cigarette et aux traits asiatiques :

« Heeuu... Avez-vous un autre mouchoir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Dim 6 Avr - 1:28
Il y avait quelque chose d’adorable chez cette gamine. Elle me faisait penser à un chaton perdu. J’en avais mal à l’estomac. Elle avait cet air et ce sourire forcé, des gens qui cachent leur tristesse.

   –    Merci monsieur !

Je fus presque surpris, je ne me croyais pas si vieux. Mais avant que je ne lui réponde que je n’avais rien d’un monsieur. Elle avait lâché son mouchoir et la panique anima son visage. Petit chat malheur. Je me suis senti déstabilisé. Un peu embêté quand même. Les gosses ce n’est pas vraiment mon truc. Elle me lance un regard de toute petite chose. Elle plaque sa main sur son nez et le pince pour arrêter la mer rouge.    

   –    Heeuu... Avez-vous un autre mouchoir ?

Elle parle à la manière d’un canard. Je crois ne jamais avoir rien entendu de plus mignon. Il me faut une petite seconde pour réaliser ce qu’elle veut. Je sors un nouveau mouchoir et en prends un pour moi. Pendant qu’elle se débat une nouvelle fois avec le sien. J’humidifie le mien avec ma bouteille d’eau et je tente de lui nettoyer la joue gauche. Elle me regarde enfin en face. Il y a quelque chose d’étrange chez cette gamine. Il me faut quelque seconde pour comprendre qu’il s’agit de son regard. Oui, c’est ça. Ses grands yeux noirs comme des lacs sombres, ils sont bien plus vieux que l’âge de cette enfant. J’ai un doute maintenant. Elle doit avoir plus de dix ans. Mais elle est si petite.


Les gens ne nous regardent même pas. Ils passent a coté de nous et nous frôlés sans même prendre le temps de nous observé. Un instant, je suis inquiet. Si quelqu’un de mal intentionné l’avait abordé avant moi. Elle a l’air si fragile. J’ai le sentiment que si je la touche, elle va se briser au moindre contact. Que fait-elle dehors ? Les parents ont beau accuser les profs. Les incapables se sont eux. Quoi qu’ils racontent.


Je suis très proche d’elle et la fumée de ma cigarette semble la gêner. Ça l’a fait toussé toute à l’heure. D’un geste vif et sans vraiment réfléchir, je l’arrache de mes lèvres et elle valse dans la seine. Mais à quoi, je joue, moi. Tant pis, je crois que je me suis attaché à cette fillette. Et merde. Les gosses c’est comme les chiots, si tu ne veux pas tant occuper faut surtout pas tant approché. Moi j’ai sauté dans le piège et des deux pieds. Je regarde le petit chat. Le sang sur sa joue a disparu et elle a écarté les cheveux de son visage. Un joli visage de petite fille. Je lui offre mon plus beau sourire.

   –    On dirait que ça va mieux.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Alluka Zoldyck (Hunter x Hunter) - Ringo Tsukimiya (Uta no Prince Sama)
Age : 19


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
19/500  (19/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Dim 6 Avr - 3:16
Coraline remarqua que le jeune homme en face d'elle avait eu un petit temps de pause avant de lui donner un mouchoir. La petite en déduisit simplement qu'il était sous le choc de voir du sang. En tout cas, si elle avait été à sa place, elle aurait un peu paniqué, elle n'avait jamais été très douée pour gérer les situations comme celle-ci. 

Le garçon aux cheveux noirs sortit finalement un mouchoir, puis l'humidifia avec de l'eau. Coraline n'arrivait plus à arrêter le saignement, l'autre mouchoir étant déjà maculé de son sang. Le nez cassé, ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Mais c'est bien la première fois qu'elle était en panne d'objets absorbants. Quelle idiote elle est, sa mère lui avait pourtant rabâché des centaines de fois d'avoir quelque chose pour essuyer ! 

La normande sentit le kleenex mouillé sur sa joue. Elle regarda dans les yeux l'asiatique aux yeux bleus. À vrai dire, elle était très surprise de son geste. Avant, jamais un inconnu ne l'avait aidée. Les passants avaient mieux à faire que de s'occuper d'une gamine. C'était bien la première fois que quelqu'un que Coraline ne connaissait pas s'occupait d'elle. Et ce n'était pas désagréable, qu'une personne la considère comme une véritable petite fille qui a besoin d'aide. 

En parlant des passants et des touristes, ceux-ci ne faisaient pas attention aux deux. À vrai dire, Coraline avait toujours l'impression que si une fois elle était en danger de mort, personne ne viendrait à son secours. C'était incroyable comme les gens étaient impassibles et indifférents, ainsi que blasés à l'extrême. Ces pensées étaient celles de la minuscule partie du caractère et du cerveau de Coraline, qui représentaient la femme qu'elle aurait dû être. 

Mais ses pensées de jeune femme s'arrêtèrent aussi vite qu'elles étaient venues. La petite en kimono s'aperçut que le gentil garçon avait jeté sa cigarette dans la Seine. Pourquoi avait-il fait ça ? Il se souciait à ce point de sa santé ? Coraline dégagea son front et son visage de toutes les mèches sombres et rebelles qui lui donnaient l'air d'une de ces gamines, dans les films d'horreur japonais, qui avaient la même coupe de cheveux qu'elle à ce moment. 

C'était plus agréable de pouvoir voir un peu mieux, sans avoir dans la vision ces stupides mèches. 

« On dirait que ça va mieux. »

Les paroles prononcées par ce jeune homme ravivèrent la joie de vivre et tout ce que la jeune fille offrait de mieux. Elle avait envie de parler, de jouer avec cette si gentille personne qui n'avait pas hésité à l'aider, d'être son amie, car pour une fois elle ne se sentait pas invisible. Coraline tendit sa main vers le garçon, décidée à faire sa connaissance. Sa mère lui disait toujours de ne pas se présenter et faire confiance aux inconnus, mais comme l'asiatique lui avait offert des mouchoirs, ce n'était plus vraiment un inconnu, non ?

« Bonjour ! Je suis Coraline ! Enchantée ! Et vous, vous êtes qui ? »

La joie d'avoir rencontré une personne vraiment sympathique s'ajoutait à son adrénaline naturelle. Elle était presque en train de remercier le type qui l'avait fait tombée et qui lui avait permis de rencontrer ce jeune homme. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité





MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Sam 19 Avr - 5:17
Coraline m’offre son plus beau sourire en retour. Je dois avouer que ça me fait plaisir. J’ai eu peur un instant qu’elle parte en courant en appelant ses parents. Dans se cas, je me serrais retrouvait en garde à vue dans la demi-heure pour tentative d’enlèvement. C’est pas des blagues. Essayer de piqué les lionceaux d’une lionne, vous perdrez vos bras avant d’effleuré leur pelage.


Coup chance ou pas. La gamine est seule et ne semble pas avoir peur de moi. Encore une bonne chose pour moi.


– Bonjour ! Je suis Coraline ! Enchantée ! Et vous, vous êtes qui ?


Je dois avouer que je suis un brin surpris par la confiance de Coraline. Je ne m’attendais pas à une telle réaction. En fait, si. Étant gosses, j’aurais agi pareille. Sa petite main au doigt blanc est tendue vers moi. Je l’attrape et la serre doucement. Sa peau est chaude. J’en suis même étonné. Elle respire la vie cette gamine. Une étrange aura l’entoure. Une force silencieuse, qui me donne envie de rire et de sourire. Quelque chose de puissant, qui me saisit jusqu’au fond des tripes et se répand dans tout mon être par vague de chaleur. Rien avoir avec un coup de foudre. C’est autre chose. Je ne me l’explique pas. Mais il y un truc chez cette gosse qui me rend heureux. Un truc de dingue.


J’arrive a ouvris la bouche. Elle va finir par me prendre pour un crétin. Je souris au petit chat. Un sourire qui me fait plisser les yeux comme si je fixais une aube.


– Je m’appelle Chen, ravi de te connaitre Coraline.


Je sens sa main se refermer au contact de la mienne. Je regarde encore au tour de moi. Pas de parent qui hurle, pas d’adulte qui coure. Personne ne la cherche. Je la regarde à nouveau, elle me sourit toujours. Cette fois je fixe ses yeux noirs. Je plonge dans ses lacs sombres. Ma voix est calme, mais elle n’a plus envie de rire. Je prends celle pour sermonné un élève qui ne bosse pas. Elle est calme et sérieuse. Elle ne fait pas peur. Elle est sévère, mais juste. Plus conciliante que rude. Alors je parle. Je demande. Je questionne doucement, avec tendresse pour ne pas effrayer le petit chat. Je ne lâche pas sa main. Pour ne pas qu’elle se sauve. Pour ne pas la laisser s’échapper.


– Où sont tes parents ? Que fais-tu seule sur le pont des Arts ? C’est dangereux pour une si petite fille. Tu t’es perdue ?


Je reste silencieux. Plus rien à dire. J’attends les réponses, sans la presser, sans la lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Alluka Zoldyck (Hunter x Hunter) - Ringo Tsukimiya (Uta no Prince Sama)
Age : 19


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
19/500  (19/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Lun 21 Avr - 3:50
Coraline vit que son geste avait un peu déconcerté le jeune homme. Elle paniqua un peu, dans sa tête. Peut être avait-elle réagi un peu trop familièrement ? Ses parents lui avaient déjà dit de ne pas crier "Bonjour" à toutes les personnes qu'elle croisait. Mais c'était plus fort qu'elle, il fallait qu'elle salue les gens. 

Puis elle remarqua qu'il semblait avoir envie de rire maintenant. Ouf ! Coraline aimait bien quand elle amusait les gens. Elle aimait les regards des autres quand ils souriaient. Et le garçon aux cheveux noirs avait un joli sourire.

« Je m’appelle Chen, ravi de te connaitre Coraline. »

Ah ! Il lui avait répondu. Coraline, malgré son caractère très sociable, n'avait pas beaucoup d'amis... de son âge, on va dire. De son vrai âge. Alors cela lui faisait tout drôle de tenir une conversation avec une grande personne. Les autres grandes personnes étaient toujours un peu ennuyées par le trop plein d'énergie de la petite. Il y avait bien quelques exceptions, comme le gentil barman. 

Chen avait l'air de chercher quelqu'un du regard. Attendait-il quelqu'un ? Coraline sentit qu'il avait moins envie de rigoler. Elle le savait, elle avait l'habitude avec son père et son frère. Ils adoptaient toujours cette attitude quand ils allaient lui parler sérieusement ou lorsqu'ils la réprimandaient. Alors Coraline regarda droit dans les yeux bleus -comme un océan, remarqua Coraline- de Chen, en attendant sa question. Elle était sûre que c'était une question. 

« Où sont tes parents ? Que fais-tu seule sur le pont des Arts ? C’est dangereux pour une si petite fille. Tu t’es perdue ? »

En quelque sorte, elle s'attendait à que ce soit ce genre d'interrogation. Les adultes s'indignaient souvent à la voir se promener seule. Ses parents aussi, d'ailleurs. Le ton adopté par l'asiatique aux yeux bleus, était presque similaire à celui de ses parents. 

Ses mains toujours dans celles du garçons, Coraline le dévisagea. Mais oui, il devait bien avoir seulement deux ou trois ans de plus qu'elle. Ce n'était pas grand-chose, elle n'avait aucune raison d'avoir peur de lui. Ni de personne d'ailleurs, si quelqu'un lui cherchait des noises, son frère lui avait appris à se défendre. Mais en même temps, c'était vrai qu'être seule la nuit, à Paris, n'était pas le plus recommandé et Coraline le savait. 

Malgré tout, Coraline fronça un peu des sourcils en signe de protestation. Elle était grande tout de même, pourquoi personne ne le voyait ? 

En plus de cette pensée, s'ajoutait l'inquiétude. À cause de ses parents. C'était l'heure où elle devait dormir, et ils venaient toujours dans sa chambre pour lui faire un bisou du soir. Bien sûr, ce n'était pas la première fois qu'elle filait ainsi à l'anglaise. Comme toujours, ils allaient voir le post-it sur le mur, s'inquiéter, puis courir à l'endroit où la jeune fille s'était rendue. Ils allaient la prendre dans ses bras, la gronder un peu, mais pas trop. Elle avait maintenant l'habitude, mais elle ressentait toujours un peu de culpabilité de leur faire peur ainsi. 

Coraline secoua la tête. Elle avait encore un peu de temps avant que ses parents n'essayent de la retrouver. Puis elle s'éclaircit la gorge et lança sa réponse à Chen, de sa voix la moins enfantine et la plus mature : 

« Je ne me suis pas perdue ! Et je n'ai pas peur ! Je suis grande, hein ! »

Puis, sans réfléchir aux conséquences de ses paroles, ajouta : 

« Je dois avoir à peine deux ans de moins que toi. Tu vois, je peux aller toute seule sur le pont des Arts ! »

Et après quelques secondes, elle lâcha les mains de Chen pour les poser devant sa bouche. Oh non ! Elle venait de... Il allait se demander pourquoi elle avait dit ça, et il allait penser qu'elle a un problème ! Coraline ne voulait pourtant plus dévoiler son secret. Mais elle l'avait fait. Et chaque fois que quelqu'un l'apprenait, cela ne se passait presque jamais bien, à part de rares exceptions. 

Coraline ne voulait pas partir en courant, mais détourna les yeux et se tordit nerveusement les doigts en appréhendant la réaction de Chen. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen] Mar 1 Juil - 5:29
RP mit à la corbeille, inactif depuis trop longtemps. Pour le récupérer, contacter l'une des fonda ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-your-life.forums-actifs.com
AuteurMessage

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen]
Revenir en haut Aller en bas

Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sur le pont des arts, il s'en passe des choses ~ [pv Chen]
» La Tour des Arts.
» Entrainement des arts martios ( tjrs libre )
» 17 rue des arts, blog consacré à l'art sur le web
» Le pont de la constitution a VENISE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Y'a pas que le RP dans la vie ! :: Le Grand Bazars :: Corbeille RP Réel-