Partagez|

C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Avatar : Suzuno Fuusuke - Inazuma Eleven
Age : 23


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
46/500  (46/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV Ven 17 Juil - 2:23

S'qui paraît y a un truc par ici...





Featuring TOMTOM UEEY
Une tombola. Ou un truc du genre. Enfin, elle a gagné un truc y a quelque semaine, la petite chose. Un choix entre deux événements. Les fraises ou les couleurs. Alors, pas trop rassurée la petite chose, elle a décidé de choisir au hasard. Un petit plouf plouf les yeux fermés et a laissé son doigt désigner. Bim. Le holy festival. Elle hausse les épaules. Si ça se trouve, ça va être cool. Si ça se trouve, ça va être sympa. On sait jamais petite chose. Et puis, ça fera toujours de belles photos. Oui, c'est vrai. De jolies photos. Mais il va y avoir beaucoup de monde. Et si, cette fois, elle ne paraissait pas invisible ? Parce que les gens, dans ce genre de trucs, ils remarquent tout le monde. Surtout la petite aux cheveux blancs qui essaient d'éviter la couleur. La meilleure solution, c'est encore d'y aller pleine de couleurs. Oui, c'est ce qu'elle va faire. Elle plonge dans son placard et en ressort un short bleu ciel, un tee-shirt jaune et une casquette rouge. Et puis tiens, encore plus de couleurs ! Elle enfile une paire de chaussettes verts fluo et des baskets oranges. Comme ça, au final, personne ne l'a verra.

La voilà qui prend le métro. Pour s'y rendre, au Holy Festival. Elle n'avait pas pensé à ça, le métro. Tout ces gens qui la dévisage. Bah oui, leur monde à eux il n'est fait que de blanc et de noir. Un peu de gris parfois. Mais des couleurs comme elle en porte sur elle. Autant. En total désaccord. Non, jamais. Elle fixe ses pieds, baisse sa casquette sur ses yeux et de sa main droite trifouille maladroitement ses cheveux. Dans sa main gauche, elle tient son appareil photo. Dans la poche de son short, elle a son traditionnel paquet de clopes. Et un tissus dont elle se servira pour nettoyer son objectif. Parce qu'elle a quand même pensé à tout la petite chose.

Station finale. Elle n'a plus qu'à descendre. Allé, on se lance Petite Chose ! Non. Si. Allé ! Bon, okay. Elle sort lentement du wagon, juste à temps avant que les portes ne se ferment derrière elle. Les gens autour se précipitent. Ils crient. Ils courent. Certains on déjà commencé à se lancer des sacs de pigments sur la face. Pas malin, ça va salir, les agents vont pas être contents. Elle les suit. Suivre de loin la foule lors des grands mouvements, c'est encore ce qu'elle fait de mieux. Mais voilà. Y a beaucoup trop de monde. Et la petite chose, elle est beaucoup trop frêle. Elle se laisse emporter dans ce torrent humain, semblable à un petit cailloux qui se fait shooter par un petit garçon marchant dans la rue. Devant. Toujours plus loin devant. Sur le coté. BOUM ! Par terre. Aïe. Elle reste là, assise, sonnée.

Pas contente, la petite chose s'empare d'une clope, l'allume et boude. Voilà, c'est pour ça qu'elle n'aime pas les foules. C'est dangereux. Les gens sont fous. La foule est folle. Elle se relève, déterminée à se venger. Sort son appareil photo et se met à flasher tout les visages qui s'approchent un peu trop près d'elle, en profitant pour les éblouir.



© A-Lice | Never-Utopia


_________________

 

Maxime.
18 ans.
Fille.
Etudiante en double cursus art et staps.
Timide et sauvage.

   

Swatch.
11 ans.
Fille des quartiers riches.
Se trimbale toujours avec une poupée entre les mains.
Ressemble elle même à une poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Nicolas Brown | Gangsta.


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
22/500  (22/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV Dim 19 Juil - 7:39


C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux.
FEAT. Maxime Wenkins.
« Félicitation »

C'était ce que ce facteur t'avait dit avec un grand sourire tandis qu'il te tendait une simple enveloppe. Qu'essayait-il de te faire croire exactement ? Que tu avais assez de chance pour avoir gagner quelque chose de si extraordinaire pour qu'il te félicite ? Soupçonneux et malgré toi, tu avais récupéré cette étrange lettre alors que l'homme retournait sur son vélo pour continuer sa tournée matinale.

Soupirant devant ton pas de porte, tu te retrouvais seul avec cette enveloppe. Au fond, ta personne espérait simplement que le facteur ne c'était pas moqué de toi, qu'il y avait vraiment une raison sous cette félicitation. Parce qu'au final, tout cela ressemblait plus à un cadeau empoissonné qu'autre chose. Effectivement, la lettre indiquait que tu avais, semble-t-il, gagner un espèce de tirage au sort -alors que ce n'est évidemment pas ton genre de participer à ce genre de jeu-.

Ainsi, elle indiquait qu'il te fallait choisir entre deux sortes d’événement, une cueillette de fraise ou bien un festival de couleur. Tu n'aimais pas vraiment les couleurs, mais tu détestais encore plus de jouer à l'agriculteur pour des fraises. D'ailleurs, pourquoi devais-tu semble y aller ? Après tout, ce n'est pas parce que tu avais gagné quelque chose que tu étais obligé d'y participer…

Finalement, tu retournais dans ton petit chez toi, te posant devant la télévision. Parce oui, aujourd'hui tu n'avais rien de très passionnant à faire. Mais pourtant, étrangement tu était hésitant. Ton regarde se portait à de nombreuse reprise sur la lettre que tu avais laissé sur ta table basse. Effectivement, tu n'avais rien à faire aujourd'hui. Ta personne allait très clairement passer son temps devant la télévision, à attendre le lendemain. Simplement parce que c'était ainsi.

Alors tu te levais finalement du canapé, soupirant contre toi-même. Depuis que tu étais sortit de prison, malgré ton nouveau travail tu n'avais pas vraiment de vie. Tu avais choisis de te rendre à ce festival de couleur afin de passer ton temps, qui sait ce qui pourrait se passer, voir même sur qui tu pouvais tomber… Même si tu savais très bien qu'elle n'avait pas le temps de s'y rendre même si il voulait y aller.

Malheureusement, tu ne savais pas dans quoi tu t'engageais.

Il est vrai que tu aurais pu faire des recherches sur ce festival venant d'Inde, certainement parce que si tu avais choisis de te renseigner, ta personne se serais finalement orienter vers la cueillette… Oui, c'est ce que tu vins à penser lorsque, arrivant sur les lieux des personnes commençaient à te balancer des pigments de couleurs.

Bien. Heureusement que tu n'avais pas d'habits qui craignaient, mais ça te faisait bien chier.  Si l'idée était de se balancer de la couleur dans le but de se salir, ce n'était clairement pas ton délire. A peine arrivé, tu hésitais déjà à retourner dans ta demeure. Sauf qu'après tout ; tu étais déjà salis, et en regardant cet événement de plus près tu pourrais, si celui-ci est présent une autre année, proposer d'y emmener ton fils Eliot si cela en valait le coup.

Ainsi, tu étais là avec ton air boudeur, entouré de gens qui étaient eux, criant et heureux à se jeter ces étranges couleurs. Il est vrai que si tu n'étais pas une personne de naturellement grincheux, tu aurais trouvé ce festival plus ou moins amusant. Malheureusement, ce n'était pas le cas, surtout lorsque quelqu'un s'amusait à t'aveugler avec le flash de son appareil photo.

Et cela t'amusais encore moins que de salir ainsi tes vêtements. Enfin, si l'on pouvait déjà dire que tu t'amusais actuellement...

« Passe encore de vouloir garder en souvenir ce moment, même si j'en vois pas l'utilité, par contre m'aveugler avec ton vieux flash c'est de trop gamin. »

Tu ne pouvais vraiment pas réussir à t'amuser pour une fois ?
CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING


[HRP: Lis pas ma réponse Maxou, c'est dangereux pour ta santé :( Va y j'ai eu du mal en vrai, troooooop longtemps que j'ai pas rp XD Si jamais tu veux que je modifie un truc hésite pas ! Puis c'est surement tout moche, je me relierais un autre jour éhéh /out]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Suzuno Fuusuke - Inazuma Eleven
Age : 23


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
46/500  (46/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV Mar 21 Juil - 22:37

S'qui paraît y a un truc par ici...





Featuring TOMTOM UEEY
Cette vengeance est bien ridicule Petite Chose... Oui, elle le sait. Mais elle est aussi douée pour ce genre de chose qu'un lamas est doué pour faire des claquettes. Alors tant pis. Dans le fond, elle, ça lui fait du bien, et c'est sûrement le principal. Cependant, personne ne semblait réagir, tous trop concentrés à s'asperger de pigments colorés. Tous, sauf un. Un brun, l'air ronchons, qui se met à râler contre la petite Maxime. Un petit sourire fière s'affiche sur ses lèvres. Bon, au moins ça à marcher sur quelqu'un. Mais son sourire disparaît très vite. L'homme en face a l'air tout aussi perdu qu'elle et aussi à l'aise qu'un chat entouré d'une meute de chiens. Alors, elle range son appareil photo et bougonne un petit " Pardon " avant de baisser les yeux gênés. Cette vengeance est pourrie. Elle n'a réussi qu'une chose, se faire remarquer. Ce qu'elle déteste. Elle relève le regard, sort son paquet de cigarette et en propose une au brun - qui doit avoir la trentaine vu les traits de son visage. Traits assez dure d'ailleurs, un frisson parcours l'échine de la petite blanche.


    " Tiens, tu veux ? "



Murmure-t-elle juste assez fort pour se faire entendre par son nouvel interlocuteur. Pile à ce moment là, elle se prend deux jets de pigments rouges. Elle fait quelques pas en arrière, surprise et trébuche. De nouveau, la voilà les fesses au sol, tenant toujours la clope tendue en l'air, la moitié du visage peinturluré d'un rouge vif. Merde. Elle regarde autour d'elle. Elle n'a plus envie de se lever. Elle ne sait pas pourquoi elle est venue ici. Il y a beaucoup trop de monde. Elle le savait. Elle aurait du rester chez elle au lieux de vouloir sortir "pour prendre des photos". Foutu coté artistique, pas capable de rester dans son coin de temps en temps ! Elle se relève lentement, jetant des regards méfiants autour d'elle. Hors de question qu'elle retombe encore une fois. Honteuse de cette nouvelle chute, ses pommettes dorés ont pris une teinte rouge foncé. Fâchée, honteuse, son regard semble brillé d'une assurance nouvelle. La petite chose regarde son interlocuteur, fait quelques pas et lui lance en maugréant.


    " Toi aussi tu te demandes ce que tu fais ici ? "


Cela se voit, à sa face rabougrit, qu'il n'est pas plus heureux qu'elle d'être ici. Enfin quelqu'un qui la comprendra sûrement. Du moins, pour ce qui est des foules en furies. La petite chose s’essuie négligemment le rouge qu'elle a sur le visage sur le bas de son tee-shirt, laissant apercevoir son ventre. Elle s'en fout, elle n'a rien à montré. Ce n'est pas avec sa poitrine qu'elle risque de laisser voir le bas de ses seins. Mais elle n'a réussi qu'à étaler un peu plus de rouge sur son visage.



© A-Lice | Never-Utopia


_________________

 

Maxime.
18 ans.
Fille.
Etudiante en double cursus art et staps.
Timide et sauvage.

   

Swatch.
11 ans.
Fille des quartiers riches.
Se trimbale toujours avec une poupée entre les mains.
Ressemble elle même à une poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Nicolas Brown | Gangsta.


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
22/500  (22/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV Sam 1 Aoû - 7:50


C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux.
FEAT. Maxime Wenkins.
Tu soupires. Fort. Simplement. Bruyamment.

Si tu avais été un animal, tu aurais aussi rajouté un grognement pour montrer ton énervement. Sauf que l'enfant s'excuse, avec une telle pression que même toi tu ne peux rester ainsi plus longtemps. Alors tu attends, tu penses, tu réfléchis. Devrais-tu simplement partir et rentrer chez toi ? Retourner te prélasser devant une série tout aussi merdique que cette événement de couleur ?

Tu as toujours été faible face aux enfants, du moins depuis la naissance d'Eliot. En face, ce n'était pas un petit enfant, plutôt un grand adolescent. Mais tu n'arrivais pas souvent à garder ta mauvaise humeur dégradante devant plus jeune que toi. C'était étrange et surtout plus fort que ton habituel grimaçage. Et cela jusqu'à ce qu'il te propose une cigarette avant de se faire agresser par des jets de couleur. Rouge. Simple mais surprenant. Il recule, trébuche tombe sur le sol le cul en premier.

En soit tu aurais pu rire. T'exclamer de cette malchance qui se présentait devant tes yeux. Oui, tu aurais pu. Mais tu n'en avais pas envie. Le contexte n'était pas amusant pour ta personne, alors tu n'étais même pas d'humour à te moquer. Pourtant tu ne cherches pas à être ni polie, ni gentil, ni quoique ce soit d'autre qui change de tes habitudes. Tu ne t'approches pas de l'adolescent à la chevelure blanche pour l'aider à se relever, non. Tu attends.

Ton regard sombre, totalement éteint, voyage de droite à gauche. Tu te demande vraiment ce que tu as fais pour atterrir ici. Pendant ce temps, le gamin se lève avec toute cette couleur rouge sur son visage, il te questionne, savoir si toi aussi tu te demande ce que tu fais ici. Tu le regarde de bas en haut, tandis que tu reçois à ton tour des pigments de couleur. Ta personne n'essaye même pas de penser à l'état final qu'auront tes habits lorsque tu rentreras chez toi. Mais surtout, tu ne veux clairement pas penser à cette question fatidique ; les couleurs partiront-elles toutes au lavage ?

Tu es là, calme, silencieux, énervé. Le brouhaha des participants couvre toutes paroles de toute façon. Finalement tu te pose, regardant droit dans les yeux l'adolescent, autour de vous de nombreux pigments vous éclabousses, tout le monde semble s'amuser. Oui. Tout le monde, sauf vous.


«  Qui dit gagner une loterie, disait gratuit. Je me suis dit que ça pouvait être sympa… Enfin non, je savais que ça allait être à chier, mais j'avais rien d'autre à faire. Et un pigment orange vient t'agresser le visage. Oh, si seulement tu connaissais la signification de cette couleur, tellement bien choisit pour ton état quotidien. Ton visage reste impassible, même si on peut voir très légèrement que tes traits semblent énervés. Pour cette non-émotion, tu pouvais remercier les gènes japonais de ta mère. Tes dents se serrent, grincent doucement. La cigarette, ça marche encore ? »
CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Avatar : Suzuno Fuusuke - Inazuma Eleven
Age : 23


Quoi d'neuf ?
Coeurs :
46/500  (46/500)
Magasins:
Carnet de Bord:

MessageSujet: Re: C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV Ven 14 Aoû - 0:45

S'qui paraît y a un truc par ici...





Featuring TOMTOM UEEY


Oui, lui aussi. Lui aussi n'est pas dans son milieu. Une bombe de couleur orange s'étale sur son visage. Visage qu'il garde calme, à la grande surprise de Maxime. Il est donc las de cette situation au point de ne même plus réagir ? Ah, le voilà. Ce petit pincement du visage. Ce petit mouvement de la mâchoire indiquant un début de colère. Rassurant, en quelque sorte. Égoïste aussi. Ne pas avoir envie d'être la seule à être légèrement agacée par cette exubérance humaine. Par cet étalage d'un bonheur faux, à travers une explosion de milliers de couleurs. Ces couleurs cachant la misère du petits trains trains quotidiens qui dicte la vie de tout ses parisiens. Maxime laissa échapper un petit soupir. Elle commençait à devenir méchante, critique. Trop critique. C'était le signe qu'elle n'était pas du tout dans son élément. Ou plutôt, qu'elle l'était encore moins que d'habitude. La voix du brun l'a sortit de ses pensées. Ah oui, la cigarette. Elle cherche du regard celle quelle a fait tombé lors de sa chute mais n'en retrouve qu'un tas de tabacs écrasés. Elle reprend donc son paquet dans son sac pour en sortir deux nouvelles. Une qu'elle tend à son partenaire dans le malheur et une autre qu'elle allume à l'aide de son briquet.

Une taffe. Deux taffes. Soulagement. Ce coté qu'à la cigarette de l'apaiser la fascine. La fascine et lui fait peur. Ce pouvoir que ces petits cylindres de nicotines ont sur elle, ça en deviendrait presque terrifiant. Elle inspire une nouvelle bouffée de poison avant de plonger un cours instant son regard dans celui du brun. D'un geste brusque et mal assuré, elle tend sa main vers lui.

    " Moi c'est Maxime. "


Sa main tremble légèrement. Le contact humain lui fait peur. Sentir la peau d'un autre contre la sienne, c'est étrange et dérangeant. Comme une intrusion dans son intimité. Mais on lui a toujours dit que c'était un geste qui attirait la sympathie, de serrer la main. C'était une forme de respect essentiel lorsque l'on se présentait. Alors, la petite chose tente vainement de mettre en pratique ces quelques notions de savoir vivre sociale apprise par sa grand mère et son psychologue.

Puis, elle regarde autour d'elle, perdue.

    " Tu crois qu'on peut trouver un truc à boire dans le coin ? "



© A-Lice | Never-Utopia


_________________

 

Maxime.
18 ans.
Fille.
Etudiante en double cursus art et staps.
Timide et sauvage.

   

Swatch.
11 ans.
Fille des quartiers riches.
Se trimbale toujours avec une poupée entre les mains.
Ressemble elle même à une poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV
Revenir en haut Aller en bas

C'est l'histoire de deux dudes qui s'perdent dans un monde trop joyeux pour eux. PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irréel :: Le Monde Réel :: Paris :: Grande place de la Tour Eiffel :: Holi Festival-